RMC Sport

Coupe de France: après avoir fait tomber l’OM, Canet rêve "d’aller en finale"

Buteur lors de la victoire de Canet-en-Roussillon face à l’OM (2-1), Yohan Baï a confié lundi à BFMTV son désir de vivre une belle épopée en Coupe de France. Si possible jusqu’à la finale au Stade de France.

L’appétit vient en mangeant et décidément le club de Canet-en-Roussillon est affamé après sa superbe victoire contre l’OM (2-1) dimanche lors des seizièmes de finale de Coupe de France. Si du côté des deux présidents on aimerait tomber sur le PSG au prochain tour, Yohan Baï voit encore plus loin. Auteur du but vainqueur face à Marseille, le milieu de 24 ans a savouré l’exploit de son équipe au micro de BFMTV.

"Cela a été dur mais on a fini par trouver le sommeil, s’est amusé l’un des héros du succès de Canet-en-Roussillon. On était plus partis sur le challenge et on s’est dit pourquoi ne pas faire tomber un gros poisson de la Ligue 1 et de cette compétition. Je ne dirais pas que l’on était confiants mais on avait confiance en nous. […] On a fait ce qu’il fallait et on a rivalisé avec eux. On a offert la victoire au peuple catalan."

Les joueurs de l’OM "touchés par ce qui se passe dans leur club"

Vaincu au même stade de la compétition sous le maillot d’Epinal en 2018, toujours contre l’OM, Yohan Baï tient sa revanche. Outre la prestation XXL du club de National 2 (D4), le dernier buteur de la rencontre a avoué avoir senti des Marseillais un peu perturbés par les récents changements d’entraîneur et de président à l’OM.

"Forcément on les a trouvés un peu touchés par ce qui se passe dans leur club. Quand tu es joueur de foot, tout ce qui touche ton club te touche forcément. Cela a eu une apparence sur le terrain, a encore estimé le milieu droit. C’est ce qui s’est passé avec eux, malheureusement pour eux. On l’a ressenti et on s’est servi de cela pour gagner le match. C’est une carte qui pouvait jouer en notre faveur."

Non content de s’être offert le scalp de Marseille, Yohan Bai espère maintenant aller au bout. Ni plus, ni moins.

"On souhaite une qualification pour les quarts, a conclu le milieu droit passé notamment par Amiens. Et puis aller en finale, ce serait bien." Mais avant de fouler potentielle la pelouse du Stade de France à Saint-Denis, Canet-en-Roussillon devra d’abord signer un autre exploit lors des huitièmes. Contre qui? Réponse ce lundi soir lors du tirage au sort tant attendu en Catalogne française.

Jean-Guy Lebreton Journaliste RMC Sport