RMC Sport

Coupe de France: imbroglio sur le choix du stade de Cannet-OM

Le club de l’ES Cannet-Rocheville cherche encore une solution pour accueillir son 32e de finale de Coupe de France face à l’OM. Si l’idée de jouer le match au Vélodrome semble écartée, le club de National 3 ne sait pas encore où il affrontera Marseille.

Fier de défier l’OM lors des 32e de finale de Coupe de France, le club de l’ES Cannet-Rocheville a immédiatement proposé d’inverser la rencontre pour jouer au Vélodrome. Si la direction phocéenne a étudié cette option, cela ne devrait pas se faire.

Plusieurs options restent étudiées et pourraient mener aussi bien dans la région de Marseille qu’à proximité du Cannet. Pour le moment, aucune décision n’a été arrêtée et l’imbroglio sur le lieu de la rencontre demeure, alors que le duel entre les deux équipes se tiendra le dimanche 19 décembre.

Le Vélodrome trop cher

Le stade du club de National 3 (cinquième division) n’étant pas homologué, l’hypothèse de relocaliser le match dans la cité phocéenne est rapidement apparue. Selon les informations de RMC Sport, Marseille refuse pour le moment, en raison de considérations et de calculs économiques. L’OM estime que l’organisation d’un tel match dans son stade de l’Orange Vélodrome lui ferait perdre environ 200.000 euros.

Si 15.000 spectateurs se déplacent pour la rencontre, la recette billetterie serait d’environ 150.000 euros et ne compenserait pas les coûts d’organisation (près de 350.000 euros). En clair, sauf affluence exceptionnelle pour une telle affiche, l’OM perdrait de l’argent en jouant sur la pelouse du Vélodrome.

Des solutions de repli problématiques

A défaut de jouer au Vélodrome, l’OM a proposé deux solutions de repli à Istres et Martigues. Le club du Cannet-Rocheville répond qu’ils veulent bien venir vers Marseille et ses alentours mais uniquement pour jouer au Vélodrome, car c’est le rêve des joueurs de l’équipe de National 3.

De son côté, l’OM est d’accord pour se rendre dans les Alpes-Maritimes afin d’affronter l’ES Cannet-Rocheville au stade Pierre de Coubertin, antre l’AS Cannes. Mais à la condition que le 32e de finale entre les Cannois et Dijon, programmé le même week-end, soit avancé au jeudi ou au vendredi afin que la pelouse soit en bon état le dimanche. Cannes a accepté que Le Cannet vienne jouer à Coubertin son match contre Dijon serait joué avant et que les Cannois ne seraient pas handicapés par la pelouse.

La peur de bagarres avec les supporters niçois

D’un point de vue sportif, rien d’impossible donc. Mais voilà, les pouvoirs publics s’en mêlent également. Le dossier se trouve désormais entre les mains du Maire de Cannes et du Préfet des Alpes Maritimes Bernard Gonzalez. Ceux-ci sont en effet préoccupés par la possibilité de voir supporters niçois et marseillais se rejoindre pour en découdre suite aux derniers incidents. Pour rappel, les fans de l’OM sont interdits de déplacement en Ligue 1 jusqu’à la fin de l’année civile.

Entre également dans le dossier le fait que l’accès au stade Coubertin sera rendu difficile à cause d’une fête foraine qui occupe la moitié du parking de l’enceinte. Autant de questions qui ne permettent pour le moment pas d’avancer. Il va falloir rapidement trouver une solution et mettre fin à cet imbroglio pour que règne toujours la fameuse magie de la Coupe de France. Le 32e de finale entre l’ES Cannet-Rocheville et l’OM c’est dans à peine plus de deux semaines.

JGL avec FGe et CB