RMC Sport

Coupe de France: Le Graët promet un protocole strict pour Macron et le public

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), assure que les gestes barrières se réjouit sur BFMTV de la reprise de la compétition devant du public, ce vendredi.

Noël Le Graët, président de la Fédération française de football (FFF), ne boude pas son plaisir de voir la compétition reprendre en France, ce vendredi soir avec la finale de la Coupe de France entre le PSG et Saint-Etienne (21h). Avec, cerise sur le gâteau, du public. La jauge a été fixée à 5.000 spectateurs par le gouvernement mais les ultras parisiens et stéphanois ont décidé de boycotter l'évènement en raison de la difficulté d'attribuer le très faible nombre de places allouées. 

Le Graët espérait 30% de spectateurs dans le stade

"C'est mieux qu'un huis clos, estime Le Gräet, ce vendredi sur BFMTV. On peut comprendre que le minimum de places ne leur donne pas satisfaction. C'est une première et ils devraient être plus attentifs. Si cette décision est prise, c'est en raison de l'évolution du Covid qui n'est pas très favorable. Avec un minimum de spectateurs, il y a des mécontents mais je crois que c'est la bonne décision. Ils regarderont le match à la télé. L'important, c'est de faire un premier match et de redémarrer petit à petit et de prendre compte des directives de l'Etat."

Pour lui, le gouvernement aurait pu se permettre d'autorise un nombre de spectateurs plus conséquent. "On pense effectivement pouvoir disputer un match devant 30% des spectateurs mais l'avis a été contraire et je le respecte complètement", souligne le dirigeant qui promet que les gestes barrières seront respectés. 

Un masque pour tout le monde et un protocole strict avec Macron

"Tout le monde aura un masque, on fait les choses de façon très positive, on fait extrêmement attention, promet-il. J'espère que ça se passera bien mais au niveau sanitaire, on sera très au point."

Ce sera aussi le cas lors des protocoles d'avant et d'après match qu'il exécutera en compagnie du Président de la République, Emmanuel Macron. "On va descendre sans serrer la main (des joueurs, ndlr), explique-t-il. On fera une revue en disant un petit bonjour à tout le monde en respectant les distances. Ensuite, le président et moi-même descendrons à la fin du match et la coupe sera remise avec toutes les garanties pour que nous ne puissions pas être en difficultés par rapport aux gestes barrières. "

NC