RMC Sport

Coupe de France: Nice gifle l'OM et rejoint les demies, une première depuis 11 ans

L'OGC Nice a renversé l'OM et a fini par triompher sur le score de 4-1, ce qui lui permet de se hisser en demi-finales de la Coupe de France. Justin Kluviert s'est distingué avec un doublé et une passe décisive.

Ce n'est pas seulement une désillusion pour les Marseillais, ni un simple retour sur terre après la large victoire contre Angers. C'est une gifle. L'aventure en Coupe de France s'est achevée mercredi soir pour l'Olympique de Marseille, battu 4-1 en quarts de finale par l'OGC Nice à l'Allianz Riviera. Le club phocéen, qui a pourtant fait trembler les filets en premier, de façon précoce, a été surclassé dans l'utilisation du ballon et par l'inspiration des attaquants niçois (en particulier Justin Kluviert).

"On a fait preuve de courage et on a montré qu'on faisait partie des gros. Je tiens à remercier les supporters parce qu'ils ont été exemplaires. Ils nous ont supporté du début à la fin", s'est félicité l'attaquant niçois Amine Gouiri, cinq mois après les incidents qui avaient interrompu le Nice-OM de la 3e journée de Ligue 1.

>> Coupe de France: revivez Nice-OM (4-1)

Les étonnants choix de Sampaoli

Dix minutes ont suffi pour que les deux équipes marquent. L'OM a donc dégainé en premier, avec un but contre son camp improbable du jeune latéral gauche Melvin Bard, victime de malchance à la suite d'un coup de billard (3e). Il n'était toutefois nullement question de chance lorsque William Saliba et Leonardo Balerdi ont été mystifiés par Amine Gouiri, qui a égalisé et remis l'équipe niçoise dans le droit chemin (10e).

Malgré la victoire du week-end dernier en championnat, l'OM ne s'est pas présenté en 4-4-2 losange. Jorge Sampaoli a encore surpris, en remettant Cédric Bakambu sur le banc et, surtout, en alignant quatre arrières centraux (dans une défense à quatre). C'était prévisible: l'entraîneur argentin a rayé sa copie à la mi-temps. Trop souvent apathique avec le ballon, son équipe était alors menée 2-1 après un premier but de Justin Kluviert (29e).

Rongier: "Il nous a tout manqué"

Premier but, car dans la foulée d'une égalisation logiquement refusée à Bakambu pour un hors-jeu de sa part, Kluviert a fait sensation avec un coup de canon croisé. Contrairement au gardien niçois Marcin Bulka peu après, Pau Lopez, les mains insuffisamment fermes, n'a su être décisif (49e). Le fougeux ailier néerlandais s'est ensuite mué en passeur décisif sur la quatrième réalisation niçoise, joliment inscrite par Andy Delort (61e). Sur celui-ci, Saliba aurait, encore, pu faire mieux.

Au terme de la rencontre, le milieu marseillais Valentin Rongier n'a pas caché son énervement. "Il nous a tout manqué. Ils avaient plus envie que nous. On a fait trop d'erreurs techniques, trop d'approximations. Ils ont fait un meilleur match que nous, c'est mérité. On a pris une claque", a-t-il dit au micro d'Eurosport.

Avec sa recette bien connue - contre et efficacité - Christophe Galtier emmène l'OGC Nice dans le dernier carré de la compétition pour la première fois depuis 2011. Une attente de onze ans qui explique la vibrante communion entre les supporters et les joueurs à la fin du match.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport