RMC Sport

FFF: la Commission de discipline saisie pour Laurey et Gonçalves après leurs propos sur Neymar

Le Conseil national de l'Ethique réagit après les déclarations de Thierry Laurey et d'Anthony Gonçalves après la rencontre de Coupe de France PSG-Strasbourg. L'entraîneur et le milieu de terrain avaient eu des mots durs à propos de Neymar, ciblé sur le terrain et sorti sur blessure.

Le 16e de finale de la Coupe de France entre le Paris Saint-Germain et le Racing Club de Strasbourg (2-0) joué le 23 janvier continue de faire couler de l'encre. Après la polémique sur le traitement réservé à Neymar, les propos de certains Strasbourgeois à ce sujet et la blessure du Brésilien qui va être éloigné des terrains pendant au moins dix semaines, un nouveau volet s'ouvre ce mercredi auprès de la Fédération française de football.

"Qu'il ne vienne pas chouiner", "ce n'est pas de la danse classique"...

Dans un communiqué, le Conseil national de l'Ethique (CNE) annonce saisir la Commission de discipline de la FF "à la suite des déclarations de M. Thierry Laurey et de M. Anthony Gonçalves" en marge de la rencontre. Neymar avait dû quitter le terrain prématurément après une série de fautes de Moataz Zemzemi.

Le milieu de terrain, juste après le coup de sifflet final, avait déclaré à Eurosport: "On n'est pas là pour qu'il (Neymar, ndlr) s'amuse avec nous. On n'est pas ses faire-valoir. Il veut s'amuser, on répond avec nos armes. (...) Il peut s'amuser, pas de souci, c'est son style. Les gens viennent aussi pour cela. Mais qu'il ne vienne pas chouiner après. Quand tu veux jouer comme ça, ne viens pas te plaindre si tu prends des coups derrière." Son entraîneur, lui, avait renchérit en conférence de presse: "Il n'a pas pris tant de coups que ça. Chacun joue avec ses moyens. (...) Il n'y a rien de méchant, ce n'est pas de la danse classique. C'est un génie, mais il y a des moments où quand tu dépasses les bornes, il faut assumer. Il a le droit aussi à un moment donné de se faire attraper. Ce n'est pas interdit."

Mardi, avant la demi-finale de la Coupe de la Ligue Strasbourg-Bordeaux, Thierry Laurey avait précisé sa pensée: "Quand j’ai répondu à une question très bien orientée d’une journaliste, je ne savais pas que Neymar était blessé et qu’il était parti faire des examens. Je suis malheureux pour lui, parce que c’est malheureusement arrivé tout seul."

Nicolas BAMBA