RMC Sport

Rennes-PSG: une démonstration parisienne pour attaquer l'année

Rentrée réussie pour le PSG, qui a déroulé sur la pelouse de Rennes en 32es de finale de la Coupe de France dimanche soir (1-6). Di Maria a brillé et inscrit un doublé, comme ses compères Mbappé et Neymar.

Le programme télé de ce dimanche soir permettait notamment de choisir entre les films Demolition Man, Les Tontons Flingueurs et le 32e de finale de Coupe de France entre Rennes et le PSG. Les joueurs parisiens ont respecté le thème de la soirée puisqu'ils ont démoli et flingué le club breton au Roazhon Park (1-6). Une performance portée par les doublés de Mbappé, Neymar et Di Maria, à ranger parmi les matchs références de ce PSG 2017-2018.

>> Le live de Rennes-PSG.

Trois doublés, un récital

Lancé par une entame express, le PSG menait déjà 3 à 0 après 17 minutes. Les buteurs ? Mbappé, Neymar et Di Maria. Les trois hommes ont bouclé la rencontre avec un doublé mais c'est la prestation collective des hommes d'Unai Emery qui est à ressortir. Les deux buts de Neymar sont notamment intervenus au terme de petits chefs-d'oeuvre, comme ce 4e but inscrit au bout d'un contre qui a permis au club de la capitale de remonter le terrain en huit passes à la suite d'un corner. Le rythme a été un peu moins élevé en seconde période, mais suffisamment pour ajouter deux buts.

Un Di Maria convaincant

En l'absence de Pastore et surtout de Cavani, tous les deux absents du groupe parisien, c'est Angel Di Maria qui en a profité pour s'inviter dans le trident offensif du PSG. Aligné à droite, l'ailier argentin s'est montré remuant et altruiste. L'ancien du Real a marqué un doublé et délivré une passe décisive. Il a également été impliqué sur les 2e et 4e réalisations parisiennes. Si Angel Di Maria a bien reculé dans la hiérarchie des offensifs parisiens depuis l'été dernier et les arrivées de Neymar et Mbappé, il a encore prouvé qu'il pouvait rendre de grands services alors que son nom est souvent cité sur la liste des joueurs dont Paris pourrait se séparer lors du mercato hivernal.

L'entrée difficile de Thiago Motta

Eloigné des terrains pendant deux mois à cause d'un genou fin 2017, Thiago Motta avait fait son retour juste avant la trêve. Le milieu italo-brésilien a été lancé sur la pelouse en seconde période, alors que la rencontre était pliée depuis longtemps. Mais Thiago Motta a vite grimacé à cause d'un mollet. Boitillant, l'ex-joueur de l'Inter a concédé un penalty dans la foulée après avoir touché le ballon du bras. Un geste qui semblait involontaire. Thiago Motta a fini par ressortir du terrain à la 68e, soit seulement sept minutes après son entrée en jeu.

Ismaïla Sarr de retour

Il était la recrue de l'été dernier pour le Stade Rennais. Acheté environ 17 millions d'euros au FC Metz, Ismaïla Sarr n'a pas pu se mettre en évidence longtemps, gravement blessé à la malléole après une intervention du Stéphanois Théophile-Catherine en septembre dernier. Trois mois et demi plus tard, le Sénégalais de 19 ans a fait son retour à la compétition de façon plutôt discrète sur la vingtaine de minutes passées sur la pelouse du Roazhon Park.

Danzé, deuxième

Capitaine rennais du soir, le latéral droit Romain Danzé ne disputait que son 6e match de la saison. Un total suffisant pour grimper sur la 2e marche du podium des joueurs avec le plus grand nombre de rencontres disputées sous les couleurs du Stade Rennais. Danzé compte désormais 367 matchs avec le club breton. Le recordman s'appelle Yves Boutet. Ce défenseur avait pris part à 394 matchs avec Rennes dans les années 50 et 60.

Paris a pris un but !

Triple tenant de la Coupe de France, le PSG avait soulevé le trophée en 2017 sans avoir encaissé le moindre but. Six clean sheets donc. Une prouesse que les Parisiens ne sont déjà plus en mesure de reproduire après le penalty inscrit par Benjamin Bourigeaud.

ADS