RMC Sport

Biélorussie-France, Di Meco : "Giroud doit tuer le match"

Membre de la Dream Team RMC Sport, Éric Di Meco revient sur le nul (0-0) concédé par les Bleus en Biélorussie ce mardi lors de leur premier match de qualification pour la Coupe du monde 2018.

Le match

« Si le seconde période est meilleure, on s’attendait à beaucoup mieux. Notamment offensivement. Si on est supporter de football ce soir devant la télévision, on se régale moyennement. Si on est partie prenante comme nous les observateurs, on peut être un peu déçu. Après la pause, il y avait la place pour prendre les trois points. Mais en réalité, est-ce qu’on n’est pas à notre niveau ? Il y a des éclairs. C’est toujours comme ça. J’ai l’impression de répéter les mêmes analyses. »

Le collectif

« Individuellement, il n’y a pas de grosses déceptions. Par contre, le collectif… On a une équipe de France qui n’a pas beaucoup changé depuis des mois, qui a le même sélectionneur depuis des années, qui a du mal à produire plus de jeu. Pourquoi on n’y arrive pas ? »

A lire ici >> Biélorussie-France, les tops et les flops : attaque, latéraux, tactique… c’était triste

Paul Pogba

« Il est toujours un peu en dessous de ce que l’on espère. On le voit très beau. Je ne sais pas si la vision que l’on de ce garçon est tronquée par rapport à ce que l’on en attend. Il souffre de la comparaison avec N’Golo Kanté, même avec Moussa Sissoko qui a zéro minute dans les jambes. Il est super coté à l’étranger. On est généralement dur avec les garçons qui ont du talent et que l’on apprécie. »

A lire aussi >>> Biélorussie – France (0-0) : Les Bleus se sont heurtés à un mur !

Didier Deschamps

« Si on se souvient, à l’OM, quand Didier (Deschamps) gagne, le style de jeu n’est pas folichon. Ce n’est pas un entraineur qui fait bien jouer ses équipes. Il est efficace. Généralement, il arrive toujours à retourner la situation, à retomber sur ses pieds, sur un changement en fin de match. On ne peut pas lui reprocher de ne pas avoir trouvé la solution. On aimerait une ligne directrice. Je reviens sur ce match amical face à l’Italie. On a joué dans un dispositif qui n’était pas celui de ce soir. On peut tout m’expliquer. Pour avoir des automatismes, il faut jouer souvent ensemble. Est-ce que cette équipe aura un jour de la qualité dans le jeu ? Ça tient à la qualité d’un garçon comme Griezmann qui peut éclairer un match. »

Olivier Giroud

« Je le considère comme un flop. C’est lui qui doit te tuer le match. Sur la talonnade de Griezmann, si tu as un tueur, le match est fini. Il a une occasion, il doit la mettre au fond. »

A lire aussi >>> Biélorussie-France : les notes des Bleus

la rédaction