RMC Sport

Coupe du monde 2018: le sélectionneur du Pérou espère toujours Guerrero

-

- - AFP

Dans une interview donnée à un quotidien argentin, Ricardo Gareca, le sélectionneur du Pérou a annoncé que sa fédération ferait appel pour réduire la sanction de son attaquant Paolo Guerrero, suspendu un an pour un contrôle positif à un métabolite de la cocaïne.

Et si Paolo Guerrero pouvait finalement affronter les Bleus à la Coupe du monde? Suspendu un an le 8 décembre dernier par la FIFA après un contrôle positif à un "métabolite de la cocaïne", l’attaquant péruvien de Flamengo, a vu ses rêves de disputer le premier Mondial de sa carrière s’envoler. Pourtant le sélectionneur du Pérou, Ricardo Gareca, ne désespère pas de voir le meilleur buteur (32 réalisations) des Incas en Russie :

"Je suis convaincu que c'était un accident"

"Bien que la FIFA l'a suspendu un an, il sera peut-être possible de réduire la peine en appel", a déclaré Gareca au quotidien argentin Pagina 12 à propos de son capitaine. "C'est la seule chose que je peux dire, m'exprimer en faveur du joueur: je le connais et je suis convaincu que c'était un accident, nous lui faisons confiance. Il a eu une carrière sans faille et est impliqué dans une situation involontaire", a poursuivi le technicien argentin.

A lire aussi >> Eriksen sera papa en juin… et pourrait manquer la Coupe du monde

Le Pérou affrontera la France le 21 juin

Si la FIFA se montre clémente, Guerrero pourrait disputer le Mondial et jouer face à l’équipe de France, que le Pérou affrontera lors du deuxième match de poule du groupe C (21 juin).

VIDEO. Mondial 2018 : Le 11 type du Pérou, futur adversaire des Bleus

AG