RMC Sport

Le Danemark, premier qualifié pour le Mondial 2022 à prendre des mesures pour protester au Qatar

Le Danemark a dévoilé toute une série d’engagements visant à dénoncer les atteintes aux droits de l’homme pendant la Coupe du monde au Qatar. Une compétition pour laquelle le pays s’est brillamment qualifié.

Qualifié pour la Coupe du monde au Qatar, le Danemark est plus que jamais déterminé à faire pression sur l’émirat gazier. La Fédération, par le biais d’un communiqué publié ce mercredi annonce vouloir entreprendre une série d'actions visant à dénoncer les multiples atteintes aux droits de l’homme constatés dans ce pays. Le Danemark entend profiter de son exposition, en mondovision, pour frapper un grand coup pendant la compétition. Et rien ne semble en mesure de l’en dissuader.

"L'équipe nationale masculine a réalisé une grande et superbe qualification et a assuré la qualification du Danemark pour la Coupe du monde en un temps record. La DBU a longtemps été très critique à l'égard de la Coupe du monde au Qatar, mais aujourd'hui, nous intensifions encore nos efforts et notre dialogue critique, afin d'utiliser le fait que nous sommes qualifiés pour œuvrer en faveur de plus de changements dans le pays. En outre, nous attirons depuis longtemps l'attention sur les défis auxquels sont confrontés la FIFA et le Qatar, et nous continuerons à le faire", déclare Jakob Jensen, directeur général de la DBU, dans un communiqué.

Des engagements forts

La Fédération danoise sera aidée par ses nombreux sponsors et partenaires commerciaux, lesquels ont accepté de ne plus s’afficher sur les maillots d’entraînements au profit de messages à caractère politique sur les droits de l’homme. Tout comme ils se sont engagés à ne participer à aucune activité au Qatar. Ensemble, ils espèrent faire infléchir la politique des Qatariens et améliorer les conditions des travailleurs immigrés, victimes d’abus maintes fois dénoncés par les ONG qui alertent sur le sujet depuis plusieurs années. "C'est un signal très fort lorsque nos partenaires s'engagent également dans la lutte pour de meilleures conditions au Qatar", se réjouit Jakob Jensen.

La DBU promet également qu’elle "réduira considérablement ses propres voyages au Qatar et ne participera qu'à des activités qui sont liées au sport ou dans lesquelles elle peut apporter une contribution politique à l'amélioration des conditions des travailleurs migrants". "La DBU est en dialogue avec les supporters et les ONG au sujet de la présence de supporters danois au Qatar, afin qu'ils soient informés de la situation au Qatar et sachent comment agir lorsque la vente de billets commencera", ajoute-t-elle dans un communiqué. Elle promet également d’être vigilante quant au choix de l’hôtel où les joueurs séjourneront. Et veillera à ce que le droit du travail y soit appliqué. “Un contrôle préalable sera effectué”, assure-t-elle.

QM