RMC Sport
EXCLU RMC SPORT

Coupe du monde 2022: "Je vois totalement le Maroc aller en finale", prédit Gad Elmaleh

Que fera l'humoriste Gad Elmaleh en cas de demi-finale du Mondial entre la France et le Maroc ? Invité ce samedi de la Matinale Week-end sur RMC, avant Maroc-Portugal (16h) et France-Angleterre (20h), il a dévoilé son choix. Et ses pronostics.

Beaucoup l’espèrent. Opposés ce samedi au Portugal (16h) et à l’Angleterre (20h), le Maroc et la France ont la possibilité de se retrouver en demi-finales de la Coupe du monde 2022. Une hypothétique affiche qui fait rêver Gad Elmaleh. Même si l’humoriste ne cache pas sa préférence. Si le Maroc affronte les Bleus, il soutiendra les Lions de l’Atlas. "Moi je saurais comment faire. Je soutiens le Maroc, mon pays de naissance. Ma mère ne joue pas contre mon père. Je suis pour le Maroc. Je les vois totalement aller en finale", a-t-il confié ce samedi dans la matinale Week-End sur RMC.

"Le Maroc va gagner 1-0 contre le Portugal"

Actuellement à l’affiche de "Reste un peu", son nouveau film, l’acteur de 51 ans qui possède la double nationalité marocaine et canadienne en est convaincu : le Maroc va faire tomber le Portugal. "Vous voulez un pronostic pour aujourd’hui ? En général, il n’y a que les gens qui ne connaissent pas le foot qui proposent des pronostics. Je crois que le Maroc va ouvrir le score assez rapidement en première mi-temps, ce sera tendu en seconde période avec beaucoup de cartons. Le Maroc va gagner 1-0. Mais je vous demande de n’en parler à personne… !", a-t-il ajouté sur RMC. Grand amateur de football, Gad Elmaleh est très proche du sélectionneur marocain, Walid Regragui.

"C’est historique pour le Maroc, c’est émouvant. J’ai pleuré, j’ai envoyé des messages à Bounou (après la victoire en huitièmes contre l’Espagne), c’est un homme exceptionnel. Je ne suis pas un expert du foot, mais ces joueurs jouent avec leur âme. J’aime énormément le sélectionneur, c’est un pote, on échange. Ce n’est pas le moment de l’embêter, mais il sait que je le soutiens. Il a une histoire avec le foot très intéressante, il a entraîné le club de mon enfance à Casablanca dont je suis supporter, le Wydad. Oui, c’est surprenant, mais ce n’est pas le fruit du hasard. Il y a une force et une énergie dans cette équipe. Il y a une forme de connexion, d'empathie, d’émotion, même de la part d'autres pays et même en-dehors du monde arabe."

RR