RMC Sport

Coupe du monde 2022: l'arbitre du polémique Algérie-Cameroun sera présent au Qatar

La Fifa a dévoilé la liste des 36 arbitres qui seront présents à la Coupe du monde 2022. Vivement critiqué pour son arbitrage du match de barrages Algérie-Cameroun, Bakary Gassama sera de la partie. Tout comme Janny Sikazwe, qui s’est illustré pour avoir arrêté par deux fois l’opposition entre la Tunisie et le Mali durant la CAN.

L'identité des arbitres présents à la Coupe du monde 2022 au Qatar n'est plus un mystère. Ce jeudi, la Fifa a dévoilé les identités des 36 référents. Les Français Clément Turpin et Stephanie Frappart, mais aussi les internationaux les plus connus comme Daniele Orsato et Danny Makkelie seront de la partie. Mais deux arbitres ayant suscité la polémique il y a quelques mois ont été choisis pour veiller au bon déroulement de la rencontre. Notamment l’officiel du match des barrages entre l’Algérie et le Cameroun (1-2): Bakary Gassama.

Ce dernier a notamment fait l'objet de vives critiques par le sélectionneur des Fennecs Djamel Belmadi. Le cas Gassama a pris tellement d'ampleur que la Fédération gambienne de football a déposé une plainte en avril dernier, auprès de la Fédération algérienne. Tout en exigeant des enquêtes disciplinaires à la Fifa et la Caf.

Janny Sikazwe, qui avait arrêté trop tôt un match de la CAN, également retenu

Ceux qui ont suivi avec attention la Coupe d’Afrique des nations n'ont sans doute pas oublié le nom de Janny Sikazwe. Il faut dire que le Zambien s’est tristement illustré pour avoir arrêté à deux reprises la rencontre entre la Tunisie et le Mali (0-1), avant la fin du temps réglementaire.

Il avait ensuite révélé être passé proche du coma, en raison d'une insolation causée par les conditions météorologiques: "À cinq minutes près, je pouvais tomber dans le coma. J’aurais pu rentrer dans un cercueil." Malgré les polémiques, les deux protagonistes restent des éléments dotés d'une grosse expérience. Ils étaient déjà présents lors de la Coupe du monde 2018 en Russie.

JO