RMC Sport

Coupe du monde: des amendes pour Xhaka, Shaqiri et Lichtsteiner après leurs célébrations polémiques

Les sanctions de la Fifa ont été communiquées pour les Suisses Granit Xhaka, Xherdan Shaqiri et Stephan Lichtsteiner, qui avaient fait l'aigle albanais au moment de célébrer les buts lors de Serbie-Suisse (1-2). Elles sont uniquement financières et ne pénaliseront pas la Nati pour la suite de la compétition.

Les célébrations des deux buts suisses face à la Serbie, à la Coupe du monde (2-1), ont alimenté les polémiques ces dernières heures. En cause ? Le mouvement de la main de la part des deux joueurs d'origine kosovare Granit Xhaka et Xherdan Shaqiri après leurs buts, symbolisant un aigle, symbole de l'Albanie. Des gestes, également faits par Stefan Lichtsteiner, qui sonnaient comme des provocations à l’encontre des Serbes, plusieurs années après le sanglant conflit ayant éclaté en ex-Yougoslavie dans les années 90.

8 600 euros d'amende pour les buteurs, 4 300 pour le capitaine

Après la rencontre, la Fifa avait décidé d'ouvrir une enquête disciplinaire contre les trois joueurs que sont Xherdan Shaqiri, Granit Xhaka et Stephen Lichtsteiner. En fin d'après-midi, ce lundi, le verdict est tombé : 8 600 euros d'amende pour les deux buteurs, 4 300 pour le capitaine de la Nati et un avertissement à chacun pour comportement antisportif.

Dans un communiqué, la fédération suisse dit "prendre acte" des mesures prises par le patron du foot mondial. "Nous en prenons acte et sommes satisfaits de pouvoir désormais nous concentrer uniquement sur le sport. Nous avons un match de groupe très important mercredi contre le Costa Rica à Nizhny et nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour que celui-ci soit réussi", s’est exprimé Claudio Sulser, délégué de l'équipe nationale suisse.

Les sanctions financières ne s'accompagnent donc pas de mesures sportives et la Nati pourra compter sur ses trois hommes pour les reste de la compétition.

Les fédérations croate, serbe et argentine aussi épinglées

Les fédérations croate (11 260 euros pour des bagarres impliquant leurs supporters), argentine (91 000 euros pour jets d'objets, propos homophobes et bagarres) et serbe (47 000 euros pour des affiches discriminatoires) ont également été épinglées financièrement. C'est aussi le cas du président de la fédération serbe Slavisa Kokeza et du sélectionneur Mladen Krstajic (comportement anti-sportif), qui ont écopé de 4 330 euros d'amende tous les deux.