RMC Sport

Coupe du monde: encore dégoûté, Courtois a éteint sa télé avant le sacre des Bleus

Spectateur attentif de la finale de la Coupe du monde, Thibaut Courtois a éteint sa télé au coup de sifflet final. Il voulait éviter les effusions de joie du clan français, son bourreau en demi-finales. Le gardien belge avait vertement critiqué le jeu des Bleus, avant de revenir sur ses propos.

Thibaut Courtois n’a toujours pas digéré la défaite contre la France (1-0) en demi-finales de la Coupe du monde. Il a pourtant fêté la troisième place sur le podium avec ses compatriotes, dans un élan de joie et de communion fort sympathique, mais cela n’a pas suffi à apaiser un cœur déchiré. A chaud, après la rencontre perdue face aux Bleus, le gardien de Chelsea avait eu des mots durs pour l’équipe de France, avant de s’excuser une fois la troisième place assurée.

Courtois a "éteint la télé" pour la remise du trophée

Dimanche soir pourtant, c’était encore au-dessus de ses forces. Courtois n’est pas parvenu à rester devant devant sa télé jusqu'au bout, la gorge nouée à l’idée de voir les Français célébrer un deuxième titre de champion du monde, qu’il estime sans doute lui revenir. "J’ai regardé la finale, mais j’ai éteint la télé à la 94e: je n’avais pas du tout envie de voir la France célébrer sa victoire", a-t-il déclaré à la RTBF. Mais l’intégralité de sa soirée ne fut pas ratée.

"Un honneur incroyable", mais ...

Fataliste lorsqu’un journaliste a évoqué le titre de meilleur gardien samedi, au terme de la petite finale, Thibaut Courtois ne se voyait pas avec le trophée dans les bras. Il avait tort. Le titre de "Golden Glove" (gant doré) de la compétition lui a été décerné. "Quand mes potes m’ont dit que c’était moi, j’ai rallumé la télé et je suis revenu en arrière pour le revivre en direct. C’est un honneur incroyable, je suis content d’avoir fait beaucoup d’arrêts pour aider l’équipe. Mais ce n’était pas le plus important, je voulais aller le plus loin possible."

QM