RMC Sport

Coupe du monde: Ibrahimovic allume le mauvais comportement des Argentins après leur sacre

Zlatan Ibrahimovic (41 ans), attaquant de l’AC Milan, n’a pas du tout apprécié les célébrations des joueurs argentins après leur victoire en Coupe du monde au détriment de la France (3-3, 4 tab 2).

S’il n’a toujours pas joué avec l'AC Milan cette saison en raison de blessures, Zlatan Ibrahimovic (41 ans) reste bien présent dans le champ médiatique. Il est actuellement en tournée pour promouvoir le film "Astérix et Obélix: l’Empire du Milieu" dans lequel il joue le rôle d’Antivirus, le bras droit de Jules César. La star suédoise s’est aussi exprimée régulièrement lors de la dernière Coupe du monde en prédisant assez vite que l’Argentine remporterait la compétition. "Je pense que Messi soulèvera le trophée, c'est déjà écrit", avait-il lancé avant la finale remportée par l'Albiceleste contre la France (3-3, 4 tab 2).

Une théorie qu’il a de nouveau répétée sur France Inter ce mercredi matin. "J’ai dit: ‘l’Argentine, c’est sûr, va gagner la Coupe du monde’ parce que si vous voulez qu’on se souvienne de la Coupe du monde au Qatar pour le reste de l’histoire, qui doit gagner?"

Il fait évidemment référence à Lionel Messi qui n’avait encore jamais remporté le sacre mondial. Selon le Suédois, le symbole était plus fort qu’un nouveau sacre de Kylian Mbappé par exemple. Il s'explique en allumant le comportement grossier et vulgaire des Argentins lors des célébrations après le titre.

"On ne peut pas respecter ça"

"Messi est considéré comme le meilleur joueur de l’histoire, j’étais sûr qu’il allait gagner, lance-t-il. Ce qu’il va se passer, c’est que Mbappé va encore gagner une Coupe du monde. Je ne suis pas inquiet pour Mbappé. Je suis inquiet pour les autres en Argentine parce qu’on se souviendra de Messi mais les autres qui se sont mal comportés, on ne peut pas respecter ça. Moi qui parle en tant que joueur professionnel de haut-niveau, c’est un signe que vous gagnerez une fois mais que vous ne gagnerez plus. On ne gagnera pas comme ça."

Plusieurs joueurs argentins avaient dérapé lors des festivités en Argentine à l’instar du gardien Emiliano Martinez qui s’en était pris à plusieurs reprises à Kylian Mbappé, sous le regard de Lionel Messi, sans réaction.

NC