RMC Sport

Coupe du monde: la minute fatale pour le Japon, du coup franc de Honda au but de Chadli

Menée 2-0, la Belgique a renversé le Japon ce lundi soir (3-2) en 8e de finale de la Coupe du monde 2018. Sur un corner japonais, les Diables Rouges sont partis en contre pour inscrire le but de la qualification à la dernière seconde du temps additionnel. Retour sur cette minute où tout a basculé.

La France a gardé le souvenir douloureux de ce France-Bulgarie perdu (2-1) en novembre 1993. Ce jour-là, un but d’Emil Kostadinov dans les arrêts de jeu privait les Bleus d’une qualification pour le Mondial 1994. Ce lundi 2 juillet 2018, le Japon a peut-être vécu pareil traumatisme contre la Belgique. Après une entame idéale en seconde période, les coéquipiers de Shinji Kagawa menaient de deux buts face à la Belgique en 8es de finale de la Coupe du monde 2018 en Russie. Finalement, la sélection nippone s’est inclinée (2-3) au bout d’un match fou.

Les Japonais trop naïfs

Accusé par le Sénégal d’avoir joué la montre lors de leur dernier match du groupe H perdu contre la Pologne (0-1), les Japonais ont tout tenté pour emporter la victoire ce lundi. Peut-être un peu trop. Après un coup franc direct de Keisuke Honda repoussé en corner par Thibaut Courtois (90e+3), le Japon aurait pu gagner de précieuses secondes pendant le temps additionnel. Il n’en fut rien. L’ancien milieu de l’AC Milan a tenté de trouver la tête d’un partenaire dans la surface belge. En vain.

La chevauchée fantastique de Kevin de Bruyne

Pas vraiment impérial jusque-là, Thibaut Courtois se saisit facilement du ballon et relance immédiatement dans les pieds de Kevin de Bruyne. Le milieu offensif de Manchester City remonte le terrain balle au pied, attend le départ des défenseurs japonais côté gauche pour servir Thomas Meunier dans le couloir droit. Le latéral du Paris Saint-Germain centre immédiatement à ras-de-terre pour Romelu Lukaku. Mais, dans une inspiration de génie, le buteur des Diables Rouges laisse passer le ballon pour Nacer Chadli qui termine le travail (90e+4)

La Belgique l’emporte sur un contre mené à la perfection. Les Japonais s’effondrent sur la pelouse, conscients d’avoir raté une occasion en or de rejoindre les quarts d’un Mondial. Une fin de match en apothéose.

JGL