RMC Sport

Coupe du monde: Le Graët n’imaginait pas "autant de ferveur"

Noël Graët ne s’attendait pas à un tel engouement autour de la Coupe du monde. Le président de la Fédération se félicite des progrès et de l’état d’esprit des Bleues et se tourne déjà vers la suite pour poursuivre le développement du football féminin.

"Il y a deux ans, on ne s’imaginait même pas vendre des maillots et aujourd’hui, on est en rupture de stock... Comme pour les garçons". Dans un entretien accordé à RMC Sport, en marge de l'Euro Espoirs en Italie, le président de la Fédération française de football ne cache pas sa surprise face au succès de la Coupe du monde. "Quand on revient à cinq, six ans en arrière, je n’imaginais pas d’avoir autant de ferveur", reconnaît le Breton, étonné par "l'engouement, les audiences et l'affluence dans les stades".

"Elles ne trichent pas"

Pour Noël le Graët, ce succès est en partie dû à la mentalité des Bleues. "Elles donnent beaucoup de joie, jouent avec le cœur, travaillent énormément et ne trichent pas", s'enthousiame le président. Techniquement aussi, ce dernier se félicite des "progrès considérables" accomplies par les footballeuses.

Objectif 200.000 licenciées 

S’il rappelle que le "foot féminin démarre en nombre de licenciés en France" et regrette que "beaucoup de clubs n’aient pas encore de section féminine", Noël Le Graët espère que cette réussite se retrouvera dans le nombre de licenciés. "Aujourd’hui, on est passé de 40.000 à, je l’espère, 200.000... C'est à nous de porter la bonne parole."

K.F.