RMC Sport

Equipe de France: Deschamps assure qu’il comprend les expressions de langage de ses joueurs

Interrogé dans Le Parisien par de jeunes footballeurs, Didier Deschamps a confié comprendre les expressions de ses joueurs. Le sélectionneur souligne l’importance de s’adapter à ses troupes.

Didier Deschamps s’est livré à un exercice un peu particulier en se prêtant à une interview réalisée par quatre jeunes footballeurs (deux joueuses et deux joueurs) âgés de 16 à 18 ans, ce jeudi dans Le Parisien. Le sélectionneur a notamment été interrogé sur sa manière de gérer les disparités au sein du groupe, notamment en raison des différences d’âge entre les joueurs. Il y aura ainsi 17 ans d’écart entre le plus jeune des 26 joueurs retenus (Eduardo Camavinga, 20 ans) et le plus ancien (Steve Mandanda, 37).

"Entre eux, il y a des ‘fréro’ et tout… Pourquoi pas (rires)."

Mais le sélectionneur assure comprendre les expressions de ses troupes, et notamment des plus jeunes, à l'instar du très répandu "wesh gros". "Oui, oui, parce que certains l’utilisent et que tout le monde le reprend, explique-t-il. Ce n’est pas mon langage, mais bon, vous savez, j’ai un fils qui a 26 ans. Il n’est plus à la maison mais je l’entendais parler. Après, entre eux, il y a des ‘fréro’ et tout… Pourquoi pas (rires)."

Il souligne ainsi l’importance de comprendre ses joueurs. "Il faut toujours s’adapter, explique Deschamps. C’est à moi de m’adapter à eux et non l’inverse. La génération qui a 20 ans aujourd’hui ne fonctionne pas de la même manière que celle qui a 30 ans. Il y a une vie commune en interne, mais il y a des centres d’intérêt différents. Le plus important, c’est de les connaître humainement. Ils font partie des meilleurs, ils ont des caractères, des personnalités et des histoires différentes. Il y a des sujets plus sensibles chez les uns ou chez les autres."

L’équipe de France, tenante du titre, débute sa Coupe du monde mardi prochain face à l’Australie (22 novembre, 20h). La délégation a rejoint Doha mercredi en début de soirée et sera rejointe par Randal Kolo Muani, appelé de dernière minute mercredi pour pallier le forfait de Christopher Nkunku, victime d’une entorse au genou gauche mardi à l’entraînement.

NC