RMC Sport

Espagne: "5 ou 10 minutes durant lesquelles le Japon nous a marché dessus", déplore Luis Enrique

Ce jeudi soir, l’Espagne a été surprise par le Japon lors de la troisième journée de phase de poule de la Coupe du monde (2-1). À cause de cette défaite, la Roja laisse échapper la première place du groupe, ce qui a passablement énervé Luis Enrique, le sélectionneur.

Luis Enrique n’a pas vraiment aimé ce qu’il a vu sur la pelouse du Khalifa International Stadium de Doha. Et il l’a fait savoir en conférence de presse. Ce jeudi soir, après la défaite de l’Espagne contre le Japon lors de la dernière journée de la phase de groupe de la Coupe du monde (2-1), le sélectionneur de la Roja est apparu passablement agacé devant les journalistes.

Revivez Japon-Espagne (2-1)

"Il y a eu cinq ou dix minutes durant lesquelles le Japon nous a marché dessus, a déploré le technicien espagnol. S’ils avaient eu besoin d’un troisième but, ils l’auraient marqué. Quand un pays comme le Japon n'a plus rien à perdre, il prend plus de risques. Il y a eu cinq minutes de panique. La situation s'est stabilisée pour nous lorsque le Japon a décidé de revenir dans sa moitié de terrain. Ils avaient ce qu'ils voulaient et ils ont reculé. À partir de là, nous avons essayé de gérer la situation au mieux, nous avons eu des occasions, mais c'était très difficile avec dix joueurs à l'intérieur."

"Une claque qui te permet de te rendre compte que c’est une Coupe du monde"

"Le Japon est premier du groupe à juste titre car il a battu l'Allemagne et l'Espagne. Ça m'énerve beaucoup parce que j'aurais aimé finir premier du groupe en remportant le match, a ajouté Luis Enrique. Abandonner n'est pas dans mon manuel et célébrer une défaite non plus. Je n'ai pas grand-chose à fêter, je ne peux pas être content. Je ne suis pas préoccupé. C’est une claque qui te permet de te rendre compte que c’est une Coupe du Monde."

L’Espagne, en tête du groupe avant cet ultime match de poule, pensait passer une soirée tranquille après le but d’Alvaro Morata dès la 11e minute. Mais les Japonais ont refait le coup du match contre les Allemands lors de la première journée en renversant la Roja en l’espace de trois minutes au retour des vestiaires grâce à Ritsu Doan et Ao Tanaka (48e, 51e).

Après leur succès retentissant lors de la première journée contre le Costa Rica (7-0), les Espagnols passent au tour suivant par la petite porte. En 8e de finale, les champions du monde 2010 défieront le Maroc, mardi prochain à 16 heures. Et cette fois, un nouveau faux-pas ne pardonnera pas.

F.Ga