RMC Sport

France-Croatie: un préparateur physique explique pourquoi les Croates ne seront pas trop fatigués

Préparateur physique, Mourad Benbelkacem a expliqué ce jeudi sur RMC que les Croates ne seraient pas forcément handicapés contre les Bleus en finale, dimanche à Moscou (17h), par leurs trois prolongations disputées depuis le début de la Coupe du monde.

Comme en huitième de finale puis en quart, la Croatie a dû jouer 120 minutes pour éliminer l’Angleterre ce mercredi en demi-finale de la Coupe du monde (2-1, ap). Tout l’inverse de l’équipe de France, qui n’a jamais eu besoin de temps supplémentaire pour écarter ses différents adversaires afin de se frayer un chemin en finale.

Mais ce dimanche (17h), les Bleus ne doivent surtout pas croire que les Croates seront cuits après leurs trois prolongations, comme l’explique le préparateur physique Mourad Benbelkacem sur RMC. "Le fait d’avoir joué un jour après les Bleus n’est pas préjudiciable pour la Croatie, dans le sens où jouer le mardi ou le mercredi, puis le dimanche, ça ne change pas grand-chose. Ce sont des athlètes de haut niveau, ils sont entraînés pour cela."

>> Les podcasts de l'Intégrale Coupe du monde

L’exemple Croatie-Angleterre

Avec un exemple concret à l’appui. "Forcément, c’est mieux de ne jouer 90 minutes que 120, et ce qui est gênant, c’est la répétition des efforts tous les quatre jours dans cette compétition. Sauf qu’on s’était dit que les Croates seraient peut-être fatigués contre l’Angleterre, qui, elle, n’avait pas joué de prolongation au tour précédent. Or, on a vu que plus le match avançait, plus la Croatie était solide. L’idée de dire que les joueurs adverses seront fatigués parce qu’ils ont eu un jour de moins de récupération, c’est à bannir."

DW