RMC Sport

France-Etats-Unis: ravi de l'engouement autour des Bleues, Le Graët donne son pronostic

Dans un entretien accordé à RMC Sport, Noël Le Graët est revenu sur l'engouement important autour des Bleues durant cette Coupe du monde. Le président de la FFF voit les joueuses de Corinne Diacre éliminer les Etats-Unis en quarts, vendredi (21h).

Acteur important de la professionnalisation de l'équipe de France depuis plusieurs années, Noël Le Graët est un témoin agréablement surpris de l'engouement derrière l'équipe de Corinne Diacre. "Je ne m'attendais pas à cette ferveur, a-t-il confié à RMC Sport dans un entretien exceptionnel. On avait un espoir. Les chiffres sont records, les stades se remplissent à grande vitesse". Des places se vendent même à plus de 10.000 euros pour assister au quart de finale vendredi contre les Etats-Unis au Parc des Princes.

Le Graët donne les ingrédients du succès populaire

"Impressionné" par la liesse en Allemagne lors de la Coupe du monde féminine en 2011 à laquelle il avait assisté, le président de la Fédération est fier de retrouver cela sur le sol français. Comment expliquer cet emballement? "Il y a plusieurs éléments, avance-t-il. Les médias ont un grand rôle d'abord. Ensuite, l'équipe dégage de la fraîcheur, c'est une équipe suivie et estimée". Les Bleues ont battu un record en frisant les 12 millions de téléspectateurs cumulés lors de leur succès face au Brésil (2-1 a.p.) en huitièmes de finale. 

"Elles ne trichent pas"

D'après le boss du football français, le football féminin présente énormément de qualités en matière de jeu. "Un match féminin dure huit minutes de plus qu'un match de garçon, note-t-il. Elles ne trichent pas, elles ne restent pas devant les ballons sur les coups de pied arrêtés, ne se roulent pas par terre, elles jouent." Autant de gestes très présents chez les hommes. 

La finale à Lyon, le président y croit

Vainqueur des Brésiliennes, les Françaises doivent désormais se qualifier contre un autre client encore plus important avec les Etats-Unis. Malgré cela, Noël Le Graët reste ambitieux et ne modifie pas l'objectif initial. "C'est toujours d'aller à Lyon en finale", confie-t-il avec ambition.

Son pronostic? Il est pragmatique: "Ce sera serré, on gagnera 1-0, se lance-t-il. Elles ont le mental, la condition physique, l'équipe est équilibrée, intelligente dans le placement, on prend peu de buts, un bon QI football. J'en suis persuadé, on sera à la hauteur. J'ai confiance en elles, elles le savent." Pour rappel, le président vise la barre des 300.000 licenciées féminines après ce Mondial contre 179.000 actuellement. 

>> Le Graët tacle le VAR

Mohamed Bouhafsi