RMC Sport

Le Graët : « Evra, une petite affaire »

Noël Le Graët

Noël Le Graët - -

En marge du tirage au sort de la Coupe du monde à Zurich, Noël Le Graët, le président de la FFF, a tenu à minimiser l’affaire Evra, tout en ne cautionnant pas les propos de l’arrière gauche tricolore.

Noël Le Graët, vous allez donc recevoir prochainement Patrice Evra...

Oui, on va le recevoir à la Fédération assez rapidement. Il a un match mercredi soir avec son club en Ligue des champions (Manchester United-Real Sociedad, ndlr). On le laisse jouer sans problème puis on va le recevoir rapidement et on va bavarder.

Peut-il être sanctionné ?

Je n’ai pas de réponse pour le moment. Je le connais tellement bien. Je sais qu’il a commis une faute. Il le sait aussi. On a besoin de s’expliquer. On verra après cet entretien quelle décision sera prise.

Ce n'est pas la première fois que Patrice Evra dérape...

C’est quelqu’un qui est extrêmement difficile à contrôler. Avec ses mots, il a dit malheureusement ce qu’il pensait. C’est un écorché vif. Son interview démarre très bien. Elle est formidable au début. Il parle bien de l’équipe de France et de son pote Ribéry. Je trouve que c’était trè,s très bien mais à la fin il faut éteindre le poste. (Rire.) Ce n’est pas bien.

L'image de l'équipe de France est-elle encore une fois écornée ?

Il y a des problèmes partout. Le foot n’est pas aussi facile qu’on le pense. Ce n’est jamais évident avec le caractère de 22 joueurs, les rumeurs… Il ne faut pas non plus en faire des affaires d’Etat. C’est une petite affaire.

Il n'a pas critiqué la FFF ni l'équipe de France. Cela peut-il changer quelque chose ?

Oui mais en tout cas ce n’est pas bien. Il m’est arrivé d’être maltraité sur un plateau mais je ne vais pas enquiquiner les gens le lendemain. C’est aussi la vie. Quand on est un homme public, on peut se tromper dans les mots. Lui vient de déraper mais ce n’est pas la fin du monde.

On a le sentiment que c'est un éternel recommencement depuis Knysna

On est tellement content de ressortir le négatif quelque fois… C’est un peu dommage. L’équipe de France va tellement mieux qu’il faut essayer de retenir le positif des matches importants que l’on vient de jouer, avec une qualité de jeu largement au-dessus d’il y a deux ans. Il y a des progrès offensifs très nets. Et puis comme chaque équipe a besoin d’un grand joueur, on a Ribéry au-dessus du lot.

A lire aussi :

Consultation RMC Sport : Evra doit être sanctionné

Les petites phrases de l'After du dimanche 20/10

Riolo : « Evra, tais-toi ! »

Propos recueillis par Nicolas Jamain à Zurich