RMC Sport

Mbappé: "Pas le plus beau match mais il fallait avoir du caractère"

Les Bleus ont souligné le degré d’implication et la solidarité de l’équipe de France en dépit d’un match poussif en Bulgarie (1-0), samedi soir dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018.

L’équipe de France a pris ce qu’elle était venue chercher en Bulgarie. Les trois points. Rien de plus, rien de moins. Lucides sur la qualité de leur performance, les Bleus n’ont pas esquivé les questions à ce sujet. "On prend du plaisir en gagnant, mais le match n’était pas le plus beau à regarder, a reconnu d’emblée Kylian Mbappé au micro de RMC Sport. On est lucides. Il y avait des duels tous les deux mètres, des fautes, des bagarres, des touches toutes les 5 minutes…"

>>Bulgarie-France: Tolisso combatif, Lacazette pas inspiré… les notes des Bleus

"Ce n’était pas le plus beau match, mais on a montré que même dans les matchs comme ça, il fallait avoir du caractère et c’est ce qu’on a eu, tient à souligner l’attaquant du PSG. On repart avec les 3 points." Même son de cloche du côté de Corentin Tolisso, milieu de terrain le plus consistant après la sortie de N’Golo Kanté sur blessure. "On était à l’extérieur dans un contexte assez compliqué face à une équipe très solidaire, très courageuse et qui a beaucoup donné, rappelle le joueur du Bayern Munich. On n’a pas développé un beau football, mais on préfère gagner comme ça que de pratiquer un beau football et de ne pas ramener les trois points en France."

>> Mondial 2018: qualifiée ou barragiste, les différents cas de figure qui attendent la France face à la Biélorussie

Le résultat face au Luxembourg (0-0), dominé dans les grandes largeurs le mois dernier est venu le rappeler. Dominer et proposer du jeu ne rime pas avec "gagner". Les Bleus se réfugient donc derrière les certitudes du moment. Une ossature solide et un groupe soudé. "Tout le monde le sait, il y a beaucoup de grands joueurs. Mais il faut qu’on arrive à créer une équipe car c’est en équipe qu’on arrive à faire de belles choses. Je pense que sur la fin, quand on a souffert ensemble, même si ce n’est pas beau à regarder, on a souffert ensemble comme une équipe. C’est comme ça qu’on doit se comporter."

QM avec Loïc Briley et Tristan Molineri à Sofia