RMC Sport

Argentine: Messi vif, secoué mais muet face au Paraguay

L'Argentine a concédé le match nul au Paraguay (0-0), jeudi lors des qualifications pour la Coupe du monde 2022, malgré une belle activité de Lionel Messi, imprécis face au but et encore ciblé par un tacle véhément.

Lionel Messi et son équipe d'Argentine ont échoué à transpercer le mur paraguayen jeudi malgré une large domination (0-0), mais ramènent tout de même un bon point d'Asuncion dans l'optique de la qualification directe pour la Coupe du monde 2022. "Leo" et l'Albiceleste profitent du 0-0 concédé parallèlement par l'Uruguay, à domicile face à la Colombie, pour garder au chaud leur 2e place dans la poule sud-américaine.

Ils maintiennent aussi leur avance de trois points sur leur premier poursuivant, l'Uruguay emmené par Luis Suarez puis son remplaçant Edinson Cavani, tout aussi muets à Montevideo. Mais les Argentins laissent le Brésil se détacher un peu plus en tête (8 points d'avance), après sa 9e victoire en autant de matches, un succès 3-1 au Venezuela.

L'Argentine a pourtant eu une possession de balle étouffante, avoisinant les 70%, et s'est créé les meilleures occasions. "Parfois ce sport montre que tu es supérieur mais le résultat n'est pas au rendez-vous", a résumé son sélectionneur, Lionel Scaloni. Mais l'Albiceleste a cruellement manqué de précision dans le dernier geste, quand ce n'était pas le gardien Antony Silva qui lui faisait brillamment obstacle, comme sur cette grosse frappe d'Alejandro "Papu" Gomez dans les derniers instants.

Frayeur après un tacle sur son pied gauche

Si Messi n'a pas vraiment eu d'occasion nette à son actif, il a apporté du danger et servi ses coéquipiers de bons ballons, notamment en première période et par des centres, comme un meneur de jeu ou attaquant de soutien. Il a touché 107 ballons, réussi 87% de ses passes et a été ciblé par cinq fautes, dont l'une, de Gustavo Gomez, l'a touché au pied gauche.

Le faute de Gomez sur Messi
Le faute de Gomez sur Messi © Capture
Le faute de Gomez sur Messi sous un autre angle
Le faute de Gomez sur Messi sous un autre angle © Capture

Le capitaine argentin a toutefois manqué de vivacité, en bonne position dans la surface adverse, en étant repris par un défenseur avant d'avoir pu tirer (58e). Sur coup franc, le nouveau Parisien a rasé le poteau (25e) et tiré loin du cadre (56e). Il s'est éteint ensuite, peu influent dans la dernière demi-heure.

Le sextuple Ballon d'Or reste à 79 buts en équipe nationale, soit deux de plus que le "roi" Pelé qui détenait avant septembre ce record de buts pour une sélection sud-américaine (77). Joaquin Correa, l'autre attaquant aligné par Scaloni, a manqué les deux meilleures occasions de la rencontre, en perdant son face à face avec le gardien (12e) après une passe de Messi, et en voyant sa tête repoussée sur la ligne par Mathias Villasanti (60e).

Angel Di Maria, l'unique buteur de la finale de la Copa América contre le Brésil (1-0), n'a pas vraiment pesé, mais aurait pu devenir là encore le buteur providentiel s'il n'avait dévissé sa frappe en reprenant un ballon repoussé par Omar Alderete à la suite d'un centre-tir de Messi (12e). Un tel manque de réalisme aurait pu coûter cher à l'Argentine, sans la vigilance de son gardien Emiliano Martínez sur des frappes de Santiago Arzamendia (5e) et surtout Miguel Almirón (63e).

NC avec AFP