RMC Sport

Roger Lemerre : « Si j’avais su, je n’aurais pas sélectionné Zidane »

Roger Lemerre

Roger Lemerre - -

EXCLU RMC SPORT. Invité de Luis Attaque sur RMC, Roger Lemerre a évoqué la blessure au dos de Franck Ribéry. A la place de Didier Deschamps, l’ancien sélectionneur des Bleus (1998-2002) ne l’emmènerait pas au Brésil.

Roger Lemerre, comment sentez-vous l'équipe de France à quelques jours de son premier match face au Honduras, le 15 juin ?

Je la sens très bien, avec sa jeunesse, son envie et ce retour de flamme. C’est quelque chose d’extraordinaire.

Que pensez-vous de la situation de Franck Ribéry, dont la douleur au dos pourrait l'empêcher de disputer le Mondial ? Vous avez connu un cas similaire avec Zinedine Zidane en 2002...

Toutes les sélections rencontrent ce genre de problème. La Suisse, le Honduras et l’Equateur ont aussi leurs propres ennuis. J’ai moi aussi dû faire face à la blessure de Zinedine Zidane une semaine avant le début de la Coupe du monde, en 2002. Nous avions déjà perdu Robert Pires. C’est un moment crucial pour le sélectionneur dans ses décisions. Didier Deschamps va faire un choix. Peut-il récupérer Franck Ribéry ou est-ce impossible ? C’est une question très importante. Par expérience, je pense qu’il vaut mieux s’abstenir, dans le doute.

Pourtant, ce n'est pas ce que vous avez fait en 2002...

Oui, car on se focalise sur un seul joueur et on ne prête plus la même attention au reste de l’équipe. Cette situation est vraiment ennuyeuse pour les compétiteurs. Si j’avais su, je n’aurais pas sélectionné Zidane. Mais quand je l’ai pris avec nous, j’ai pensé que c’était la meilleure solution.

Il ne vaudrait donc mieux pas sélectionner Franck Ribéry ?

Je ne peux pas savoir personnellement de quoi Franck Ribéry souffre précisément. C’est une décision que Didier Deschamps doit prendre avec le docteur. Selon moi, Franck Ribéry doit être présent dès le premier match.

Ce genre de situation peut-il peser sur la vie du groupe ?

Bien sûr ! C’est ennuyeux que toute la presse se focalise sur un seul cas, tout en oubliant le reste du groupe.

Si Franck Ribéry ne débute pas le dernier match amical contre la Jamaïque dimanche, faudra-t-il l'emmener au Brésil ?

Cela dépend de l’importance de la blessure. Concernant Zinedine Zidane, il était déjà sélectionné. Nous l’avons gardé car il s’est blessé au dernier moment, alors que nous étions déjà en Corée du Sud. Il souffrait d’un claquage, c’était clair, alors que pour Franck Ribéry, un point d’ombre subsiste toujours.

La communication vis-à-vis des supporters est-elle importante dans ce genre de cas ?

Il faut faire preuve de transparence avec le peuple français. Et même à l’intérieur du groupe ! Il existe des blessures bénignes que l’on ne soupçonne pas. Mais il reste possible de perdre Franck Ribéry lors du premier match du Mondial. Un mauvais tacle ou une blessure malchanceuse peut toujours arriver. Le seul qui puisse communiquer à ce sujet, quel que soit le diagnostic du médecin, c’est Franck Ribéry, l’acteur en souffrance.

A lire aussi :

>> Deschamps : « Il y a encore du temps pour Ribéry »

>> Ribéry : les trois risques que prend Deschamps en faisant durer le suspense 

>> Toute l'actu des Bleus

dossier :

Franck Ribéry

Luis Attaque