RMC Sport

Suisse-France : les bons choix de Deschamps

Didier Deschamps

Didier Deschamps - -

En relançant Olivier Giroud et en titularisant Moussa Sissoko face à la Suisse (5-2), Didier Deschamps a innové par rapport au match contre le Honduras (3-0). Mais les choix du sélectionneur des Bleus se sont avérés payants.

Giroud relancé et décisif

Titulaire et décisif lors des trois matchs de préparation (trois buts), Olivier Giroud avait été aussi surpris que déçu de ne pas débuter le match des Bleus face au Honduras (3-0). Mais si Didier Deschamps lui avait préféré Antoine Griezmann lors de l’entrée en lice de l’équipe de France à la Coupe du monde, Giroud a été relancé ce vendredi contre la Suisse (5-2). Et le choix s’est avéré payant puisque l’attaquant d’Arsenal a ouvert le score de la tête (17e) et offert le troisième but à Mathieu Valbuena (40e), avant de céder sa place à Paul Pogba à l’heure de jeu. Son association avec Karim Benzema et Mathieu Valbuena s’est avérée très complémentaire, alliant présence dans la surface, mouvement et technique. « C’était pour mettre en difficulté l’adversaire, avoir un point de fixation supplémentaire », explique Deschamps, qui a réussi son coup tactique. 

Sissoko, la bonne surprise

Du haut de ses 21 ans, Paul Pogba est déjà un taulier du milieu de terrain de l’équipe de France. Le crack de la Juventus Turin forme avec Yohan Cabaye et Blaise Matuidi un entrejeu très complémentaire. Mais ce n’est pas pour cela qu’il est indispensable. La preuve ce vendredi soir, puisque Deschamps lui avait préféré Moussa Sissoko. Un choix à première vue peu évident, mais finalement judicieux. Moins technique que le joueur formé au Havre, Sissoko a saisi sa chance, apportant sa puissance mais aussi une certaine justesse dans les transmissions. Et pour couronner sa belle partie, l’ancien Toulousain a inscrit son premier but en Bleu, d’un plat du pied bien senti après un bon service de Karim Benzema (72e). Quant à Paul Pogba, il a été efficace à son entrée avec une passe décisive splendide pour l’attaquant du Real.

Plusieurs options face à l'Equateur

Quasiment qualifiée pour les 8e de finale, l’équipe de France a besoin d’un point pour terminer première du groupe E. Pour son dernier match face à l’Equateur, mercredi à Rio de Janeiro (22h), Didier Deschamps a donc plusieurs options : aligner de nouveau sa meilleure équipe pour « assurer » ou faire tourner pour reposer certains joueurs en vue des 8e. Seule certitude, Yohan Cabaye, suspendu, ne jouera pas et sera sans doute remplacé poste pour poste par Rio Mavuba. Mamadou Sakho, victime d’une petite lésion du sartorius gauche, muscle de la loge antérieure de la cuisse, pourrait aussi être laissé au repos. Patrice Evra et Paul Pogba sont quant à eux sous la menace d’une suspension et pourraient être préservés. Pour le reste, Didier Deschamps, peu adepte d’un grand turnover, devrait reconduire l’ossature de l’équipe qui a gagné ses deux premiers matchs. Quelques retouches pourraient toutefois avoir lieu (Sagna à la place de Debuchy ? Benzema et/ou Varane au repos ?). 

AA