RMC Sport

Dribbleurs: le jour où Messi a humilié Boateng

Dans son long format "Dribbleurs" ce jeudi sur RMC Sport, l'émission Transversales est revenue sur une action entrée dans les annales de la Ligue des champions: le dribble de Lionel Messi sur Jerome Boateng, lors de Barça-Bayern en 2015.

Un moment d'histoire du football, un symbole de la Ligue des champions et un exemple... d'humiliation d'un défenseur par son illustre vis-à-vis. Le 6 mai 2015, le Barça accueille le Bayern en demi-finale aller de C1 et Jerome Boateng va se transformer en incarnation du malheur qui peut arriver à ceux qui font face à Lionel Messi.

A la 80e minute de la rencontre, dans un Camp Nou qui a longtemps été frustré par ce 0-0 que les Bavarois tenaient pendant trois-quarts d'heure avant l'ouverture du score, Lionel Messi va signer un doublé après une action venue d'ailleurs. "Il n'y aura jamais plus de football", s'emballe alors le commentateur espagnol.

"C'est devenu l'action de la Ligue des champions"

Au duel avec Jerome Boateng, l'Argentin va signer un changement d'appui d'anthologie qui va littéralement mettre le défenseur par terre. Avant d'enchaîner - excusez du peu - avec un petit ballon piqué pour claquer le 2-0, face à un Rafinha trop court sur la ligne pour tenter de détourner le ballon.

"Ça fait de la peine de voir un copain vivre un moment aussi humiliant, raconte ce dernier dans Dribbleurs ce jeudi sur RMC Sport. C'est devenu viral, c'est devenu l'action de la Ligue des champions." "Put***, mon dieu!, lâche Rafinha en revoyant l'action. Il était mal, il était triste. Quand c'est comme ça, personne ne lui en parle. On sait ce qu'il sait passé et personne n'en parle."

>>> abonnez-vous à RMC Sport pour ne pas rater les meilleurs documents de l'émission Transversales

"C'était incroyable de voir avec quelle facilité il l'a baladé", raconte Pedro, sur le banc pendant la rencontre. Jerome Boateng a pris un coup de massue, amplifié par l'explosion de réseaux sociaux qui en ont fait une séquence virale, largement détournée. "C'est beau", décrit simplement un Ronaldinho hilare. Beau et dévastateur. 

dossier :

Lionel Messi

A.Bo