RMC Sport
en direct

EN DIRECT - Affaire de la sextape: 10 mois de prison avec sursis requis contre Karim Benzema

Mathieu Valbuena à la barre le 20 octobre 2021 lors de son procès contre Karim Benzema et quatre autres hommes pour tentative et complicité de chantage.

Mathieu Valbuena à la barre le 20 octobre 2021 lors de son procès contre Karim Benzema et quatre autres hommes pour tentative et complicité de chantage. - Benoit PEYRUCQ / AFP

Depuis mercredi, Karim Benzema et quatre autres hommes sont jugés pour une tentative de chantage à l'encontre de Mathieu Valbuena. L'attaquant du Real Madrid est absent de son procès.

L'avocat de Valbuena "se réjouit" des peines demandées par le parquet

Me Paul-Albert Iweins, l'avocat de Mathieu Valbuena s'est exprimé à l'issue de cette 2eme journée de procès : "Depuis le début Mathieu Valbuena voulait que les faits dont il a été victime soient reconnus publiquement. L’analyse du ministère public par madame de la procureure puis par monsieur le procureur ne laisse aucun doute sur le fait que Mathieu Valbuena est victime dans cette affaire d’un chantage. Je ne m’exprimerai pas sur les peines qui sont requises. Ce n’est pas mon rôle mais si vous voulez le fond de ma pensée, elles me paraissent adaptées. (…) Je me réjouis que le parquet confirme avec des détails l’analyse qu’on a toujours fait des faits. Les préjudices sont irréparables en terme de carrière."

Fin de l'audience

La reprise est programmée demain matin à 9h30. Ils seront quatre à plaider dont les deux avocats de Karim Benzema.

M.V.

"On requiert une peine absurde", les avocats de Benzema dénoncent les réquisitions

Au terme des réquisitions, qui ont une peine de 10 mois de prison avec sursis et 75 000 euros d'amende requis contre Karim Benzema, les avocats de l'attaquant du Real ont affiché leur mécontentement. A l'image de maître Sylvain Cormier:

"En ce qui nous concerne, ces réquisitions sont manifestement très peu fondées en droit. Et sur la peine, on est sur quelque chose d’assez effarant. Tout le long du réquisitoire, on nous a expliqué qu’il ne s’agissait pas de se payer une star. Et bien c’est exactement ce qui a été fait. On ne motive pas sa décision, on ne l’explique pas. On requiert une peine absurde, disproportionnée, qui n’a rien à voir avec le dossier".

10 mois de prison avec sursis requis contre Karim Benzema

Pour Karim Benzema, le parquet réclame 10 mois de prison avec sursis et 75.000 euros d'amende

"Il est porteur d'une image, d'une histoire, d'une notoriété, de toutes ces valeurs", a justifié le substitut du procureur.

4 ans de prison ferme et 15.000 euros d'amende sont requis contre Mustapha Zouaoui, considéré comme l'instigateur de cette affaire. Pour celui qui "sans lui, la vidéo n'existe pas, Axel Angot, 18 mois de prison ferme et 15.000 euros d'amende. Au vu de son casier judiciaire vierge, le ministère public réclame 18 mois de prison avec sursis et 5.000 euros d'amende pour Houass.

Reste Karim Zenati contre lequel a été requis deux ans d'emprisonnement.

"M. Benzema faisait partie d'une stratégie et il en avait conscience"

La substitut du procureur évoque la "troisième stratégie", celle impliquant Karim Zenati et Karim Benzema. La magistrate ironise sur "cette dernière intervention bienveillante presque paternelle de Karim Benzema".

"M. Benzema faisait partie d'une stratégie et il en avait conscience", estime Ségolène Marès.

Certes Karim Benzema, qui dispose d'une "autorité" "ne lui a pas mis un couteau sous la gorge" mais lui a conseillé très fortement de "faire le bon choix".

"C'est pas l'affaire Benzema, c'est l'affaire Zouaoui"

Les réquisitions ont débuté. Ségolène Marès, la substitut du procureur, énonce les différentes stratégies élaborées par les maîtres-chanteur.

"Les faits de chantage sont parfaitement établis", estime la magistrate.

La première stratégie, la stratégie Cissé. "C'est un échec", note-t-elle. Passage obligatoire à la deuxième stratégie, la stratégie de "l'intermédiaire marocain". "MM Angot et Zouaoui sont au courant de tout", tranche la procureure.

"C'est pas l'affaire Benzema, c'est l'affaire Zouaoui, il est le cordon ombilical de cette affaire."

L'avocat de Valbuena réclame 150.000 euros de dommages et intérêts

L'avocat de Mathieu Valbuena réclame 150.000 euros de dommage et intérêts pour un préjudice qu'il estime "sidéral".

"Ca l'a tué sportivement, familialement, ça l'a tué dans l'esprit de beaucoup de gens", plaide Me Iweins.

Il rappelle que la pré-sélection de Mathieu Valbuena en équipe de France pour participer à l'Euro 2016 était "acquise" avant cette affaire. "Du jour au lendemain, à cause de cette affaire, il a tout perdu."

Benzema "s'est comporté comme un parrain"

Me Iweins, qui représente Mathieu Valbuena, est revenu sur la tentative de chantage à l'encontre de son client digne "d'une situation de racket": "Bien sûr ils sont bienveillants, mais si tu n'acceptes pas tu vas avoir des soucis", dénonce l'avocat.

"On se croirait dans une mauvaise série sicilienne", estime Me Iweins.

L'avocat est également revenu sur l'implication de Karim Benzema, qui a donné "un élément d'autorité et de crédibilité". Il estime qu'il s'est "comporté comme un parrain".

"Quand c'est Karim Benzema, votre co-équipier de l'équipe de france, qui vous dit 'j'ai une solution', c'est mafieux comme discours."

Mathieu Valbuena est sorti "effondré" de cette discussion avec Karim Benzema dans sa chambre de Clairefontaine. "Si Benzema est dans l'affaire, Mathieu sait que lui et l'équipe de France sont compromis."

"Il a prié jusqu'à la fin du mois d'octobre pour que ça ne sorte pas car cette affaire compromettait sa propre sélection et celle de Benzema qu'il considère comme un grand sportif."

Le "sanctuaire" de Clairefontaine a été "atteint"

L'avocat de la Fédération française de football a pris la parole en premier pour justifier sa constitution de partie civile, c'est-à-dire pourquoi elle est victime dans cette affaire. Une affaire qui "enfreint la déontologie" de ce sport.

"La FFF doit protéger de ce type d'agissements les acteurs de la compétition", explique le conseil.

"Comme on n'arrive pas à le convaincre (Valbuena, NDLR) on se dit qu'on va approcher un membre de l'équipe de France", poursuit l'avocat.

"C'est l'atteinte au sanctuaire. La voix de ces trois-là qui pollue l'environnement du football, elle a réussi à entrer dans une chambre de Clairefontaine."

L'avocat de la FFF: "Nous avions un grand joueur promis à une grande carrière"

L'avocat de la FFF: "La question que je me pose: combien d'autres joueurs de l'équipe de France ont été pollués par ce genre d'agissements? Du point de vue de la FFF, s'attaquer à des joueurs, c'est s'attaquer au sanctuaire, au sein même de Clairefontaine, qui doit normalement être préservé de toute pollution et réservé à la pratique du football.

"Contrairement aux sarcasmes de M. Zouaoui, qui s'attaquait hier à la taille de Mathieu Valbuena, nous avions un grand joueur promis à une grande carrière."

Fin de la plaidoirie de l'avocat de la FFF, sur cette demande: "Demande d'indemnisation symbolique de 1€ et de 6000€ au titre de l'article 75-1."

M.Levy

Les plaidoiries commencent par la FFF

L'heure est aux plaidoiries des parties civiles. L'avocat de la FFF commence. "Les infractions qui portent atteinte à la considération du football rendent la présence de la FFF ici recevable. Au départ de cette affaire, il y a trois individus. Dès le départ, leur idée est de profiter du fait que Valbuena soit un membre de l'équipe de France et que les Bleus aient l'Euro 2016 à jouer. Il est fait état, dans les SMS et les appels, que l'Euro 2016 et la popularité de Valbuena donnent de la valeur à la vidéo. On cherche à utiliser le calendrier de l'équipe de France pour obtenir quelque chose."

M.Levy

Le jugement rendu dès vendredi?

Le jugement du procès ne sera pas mis en délibéré mais il sera rendu demain dans la foulée des débats.

Karim Benzema pourrait donc être condamné ou relaxé dès demain. C'est en tout cas une "possibilité". C'est le président du tribunal qui a énoncé cette probabilité alors que l'après-midi sera consacré dans un premier temps aux plaidoiries des avocats des parties civiles, à savoir Mathieu Valbuena et la FFF.

Ensuite seront entendues les réquisitions des procureurs de la République de Versailles.

Mathieu Valbuena s'envole pour Francfort

L'avocat de Mathieu Valbuena a demandé au tribunal si son client pouvait quitter la salle du tribunal pour s'envoler direction Francfort où son club l'Olympiakos affronte Eintracht ce soir

"Il ne joue pas, mais c'est l'âme de l'équipe", a fait valoir son avocat.

Benzema n'a pas communiqué ses revenus au tribunal

Petit échange houleux entre le président du tribunal correctionnel de Versailles et Antoine Vey, l'avocat de Karim Benzema.

Alors que tous les prévenus présents ont répondu aux questions sur leur personnalité - situation familiale, emploi actuel, ressources - les avocats de l'attaquant du Real Madrid n'ont pu fournir aucun élément comptable concernant leur client.

Un comportement jugé "cavalier" par le président du tribunal:

"Il ne comparaît pas mais en plus il ne fournit aucun élément sur sa situation financière." "Le tribunal s'en tiendra à ce qui est public", menace le juge.

Vers un réquisitoire dès ce jeudi

Les débats avancent plus vite que prévu et le réquisitoire, prévu initialement vendredi, devrait en fait avoir lieu ce jeudi après-midi. Les cinq prévenus, dont Karim Benzema, encourent jusqu'à cinq ans de prison. Ce vendredi sera réservé aux avocats de la défense.

C.Danré

"C'est pas bien ce que je t'ai fait", lance Zouaoui à Valbuena

Ils sont à un mètre l'un de l'autre. Mustapha Zouaoui, considéré par l'accusation comme le cerveau de cette tentative de chantage, a martelé n'avoir jamais voulu demander de l'argent ou n'avoir jamais voulu faire du mal à Mathieu Valbuena.

Interrogé à la barre, il se retourne alors vers le joueur de l'Olympiakos, assis sur une chaise à un mètre derrière lui:

"Franchement je suis désolé, je te le dis clair et net, c'est pas bien ce que je t'ai fait. Je te dis, tu me mettrais un coup de pied, ce serait normal, tu mérites pas d'être là."

"Si tu peux lui demander de l'argent, demande lui"

Selon Mustapha Zouaoui, Djibril Cissé, informé dès le mois de mai 2015 de l'existence de cette vidéo intime, n'a en aucun cas défendu Mathieu Valbuena.

Il m'a dit "si tu peux le niquer, nique le, si tu peux lui demander de l'argent, demande lui".

Djibril Cissé n'a pas été renvoyé devant le tribunal correctionnel. Le parquet avait annulé les poursuites à l'encontre du joueur, un temps mis en examen dans cette affaire.

"Se foutre de lui et lui demander de l'argent, y'a deux mondes"

Mustapha Zouaoui est à la barre. Sweat à capuche noir, jogging gris, lui-aussi assure n'avoir jamais voulu demander de l'argent à Mathieu Valbuena.

"Se foutre de lui et lui demander de l'argent c'est pas la même chose, y'a deux mondes, lance-t-il avec son accent marseillais. Je n'aurai jamais voulu de mal pour Valbuena."

"Aujourd'hui, je me dis que ça se fait pas", lance-t-il avec une pointe de regret. Mais pour Zouaoui, l'objectif en impliquant Younes Houass puis Karim Zenati, il veut que Mathieu Valbuena revienne vers Axel Angot, "le seul à avoir la vidéo".

"Je savais que s'il revenait vers Axel il se passerait rien, poursuit Mustapha Zouaoui. C'est pas un méchant Axel."

L'avocat de Benzema à BFM: "Il a toujours rappelé sa totale innocence"

Maître Antoine Vey, avocat de Karim Benzema, sur BFMTV: "Cette affaire, depuis le premier jour, a eu des répercussions énormes d'un côté comme de l'autre. L'information judiciaire s'est déroulée au fil de fuites dans la presse. L'un comme l'autre ont appris l'implication de Benzema plus par la presse que par Valbuena lui-même. Cela a des répercussions. Au-delà de ça, c'est une affaire dans laquelle Benzema a toujours rappelé sa totale innocence. Il n'est pas impliqué directement dans des échanges qui concernent d'autres prévenus. Sa voix est facile à porter: il est intervenu dans une seule conversation avec monsieur Valbuena pour lui proposer, s'il le souhaitait, de manière libre et sans contrepartie, pour essayer de faire en sorte que cette sextape ne sorte pas. Sa présence dans la catégorie des prévenus est un peu inexplicable.""

Benzema "se tient informé", assure son avocat

Maître Antoine Vey, avocat de Karim Benzema, sur BFMTV: "Il se tient informé des débats. Il a invoqué un motif professionnel. Il aurait pu demander un renvoi de ce procès au regard des obligations qui étaient les siennes, il n'a pas souhaité le faire. Le tribunal a souhaité que ce débat puisse avoir lieu. Il avait fait, pendant toute l'information judiciaire, des demandes pour pouvoir être confronté à Mathieu Valbuena, ces demandes ont été systématiquement refusée au motif qu'elles n'apporteraient rien puisqu'on est sur deux ressentis différents. Aujourd'hui, le procès se déroule et il se tient informé."

"C'est en aucun cas pour atteindre Valbuena"

Les prévenus sont interrogés après la diffusion d'écoutes téléphoniques captés par les policiers où ils évoquent la sextape de Mathieu Valbuena. Tous assurent avoir voulu "aider" le joueur de l'Olympiakos.

Dans cette affaire, Karim Zenati explique avoir contacté son ami d'enfance Karim Benzema comme il le fait dans son commerce de maroquinerie de luxe à des footballeurs, connaissance de l'attaquant du Real. Zenati dit avoir été trompé par Mustapha Zouaoui, qui lui aurait assuré vouloir rendre service à Valbuena comme il l'avait fait avec Djibril Cissé impliqué lui-aussi dans une affaire de sextape..

"C'est vrai qu'avec Karim (Benzema, NDLR) on joue les sales gosses, on déconne on va même se moquer. C'est pour dédramatiser l'affaire. On a cette bêtise de déconner, c'est en aucun cas pour l'atteindre. Quand j'ai demandé à Karim, c'est dans le but de l'aider", a plaidé Karim Zenati.

Valbuena présent, Benzema toujours absent

Mathieu Valbuena est présent dans la salle. Chemise blanche, jean, il est assis sur une chaise devant son avocat.

Le procès se tient toujours en l'absence de Karim Benzema, retenu pour "raisons professionnelles" avaient avancé ses avocats hier.

L'audience a repris

Au programme de cette deuxième journée d'audience, les écoutes entre les différents prévenus.

Le président du tribunal correctionnel de Versailles semble vouloir aller vite et boucler au plus vite le procès qui devait se terminer demain soir. Après les écoutes, les prévenus seront à nouveau interrogés puis on passera à l'examen de personnalité et peut-être les réquisitions.

Maitre Vey, avocat de Benzema: "C’est un procès très important pour lui, qui lui a fait beaucoup de mal"

Invité de RMC ce jeudi matin, maitre Antoine Vey, avocat de Karim Benzema, est revenu sur l'absence de la star du Real Madrid au procès: "Je peux vous dire qu’il suit ce procès, qu’il ne s’en désintéresse pas, indique Me Vey. C’est un procès très important pour lui, qui lui a fait beaucoup de mal. Il suit, il est représenté, et on a encore deux jours d’audience pour faire comprendre au tribunal que non, Monsieur Benzema n’a pas été complice d’un chantage." Dans la lignée de ses déclarations d'hier, il a ensuite chargé Mathieu Valbuena. "Ce dont on parle, c’est le ressenti de Monsieur Valbuena après cette conversation. Or son ressenti a beaucoup évolué quand il a compris que Monsieur Benzema était lui-même énervé, car il pensait que Monsieur Valbuena avait fait sortir son nom dans la presse."

Un "nous" de Benzema qui le met en cause?

L'enregistrement d'une conversation entre Karim Benzema et Karim Zenati jette le doute sur l'implication de l'attaquant du Real Madrid.

"Il nous prend pas au sérieux", dit notamment Benzema à son ami d'enfance après sa conversation à Clairefontaine avec Mathieu Valbuena.

C'est ce "nous" qui pour l'accusation incrimine le candidat au Ballon d'or. "On déconne (...) Karim est dans un rôle où il doit surjouer, il en fait trop", l' défendu Karim Zenati, qui admet, avec une pointe de regret dans la voix, s'être mis "dans une sacré panade". 

Les autres mis en cause nient la tentative de chantage

Axel Angot, un homme qui gravitait dans le milieu du football professionel et qui s'occupait notamment du matériel informatique des joueurs, est tombé sur cette sextape lorsque Mathieu Valbuena lui a confié son téléphone. Il assure "ne pas avoir entendu parler d'argent". 

Son ami Mustapha Zouaoui, considéré comme l'autre "cerveau" de l'affaire, admet lui qu'Axel Angot "n'aurait pas dit non" si Mathieu Valbuena s'était montré généreux.

"Nous, on ne voulait pas le saigner, on ne voulait pas qu'elle sorte cette vidéo", assure-t-il.

Younes Houass, qui a servi d'intermédiaire, a rappelé n'avoir jamais demandé d'argent. Comme ses échanges n'avançaient pas, les deux hommes avaient contacté Karim Zenati, ami d'enfance de Karim Benzema pour qu'il parle à Mathieu Valbuena.

Mathieu Valbuena charge Karim Benzema

Mathieu Valbuena a livré sa version

"Au début je n'y croyais pas à cette histoire, je pensais que c'était du bluff", a déclaré devant le tribunal Mathieu Valbuena. Il revient sur les prémices de cette affaire quand Djibril Cissé l'informe qu'une vidéo privée existe. Le 8 juin 2015, l'actuel milieu de terrain de l'Olympiakos reçoit un appel anonyme, alors qu'il se trouve au centre d'entraînement de Clairefontaine, le menaçant de diffuser ces images.

"Je me suis senti en danger, mon premier réflexe a été de porter plainte", a-t-il expliqué au tribunal. Mathieu Valbuena, qui assure n'avoir jamais eu "l'idée de payer", précise qu'il a eu "peur" pour sa "carrière sportive, pour l'équipe de France". 

Younes Houass, qui joue les intermédiaires avec les maitres-chanteurs présumés, le contacte par la suite. Alors que les négociations n'avancent pas, Axel Angot et Mustapha Zouaoui, se tournent vers Karim Zenati, ami d'enfance de Karim Benzema. Ce dernier va alors demande à parler à Mathieu Valbuena, comme il l'a indiqué à la barre, alors qu'ils se trouvent tous les deux à Clairefontaine.

"Quand j’ai eu cette conversation, je suis sorti de cette chambre, j’étais choqué. J’ai senti qu’il voulait avec insistance me faire rencontrer une personne qui devait faire l’intermédiaire", a-t-il déclaré devant le tribunal.

Mathieu Valbuena a décrit "l'insistance" de Karim Benzema à lui faire rencontrer cette personne. "On ne vit pas dans le monde des Bisounours. Je savais bien que si je rencontrais cette personne ce n'était pas pour des places de foot en échange", a aussi dit le joueur.

>> Retrouvez notre compte-rendu de la journée d'hier.

Qu'est-ce que risquent les prévenus?

Karim Benzema est jugé pour complicité de tentative de chantage, tout comme Axel Angot. Les trois autres prévenus comparaissent pour "tentative de chantage". 

Ils encourent tous une peine maximale de 5 ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

Deuxième journée d'audience au procès de la sextape

Depuis hier, BFMTV.com est présent au tribunal de Versailles pour suivre le procès de Karim Benzema et de quatre hommes mis en cause dans l'affaire dite de la sextape de Mathieu Valbuena.

Le président du tribunal a accepté que le procès se tienne en l'absence de l'attaquant du Real Madrid et de l'équipe de France alors que le joueur dispute deux matches en une semaine. Mathieu Valbuena est lui bien présent comme Mustapha Zouaoui, Younes Houass, Karim Zenati et Axel Angot.

https://twitter.com/justinecj Justine Chevalier Journaliste police-justice BFMTV