RMC Sport

A Guingamp, c’est déjà Noël

Les deux hommes vont se retrouver samedi à Guingamp.

Les deux hommes vont se retrouver samedi à Guingamp. - -

Samedi, la rencontre France-Iles Féroé se déroulera à Guingamp pour remercier Noël Le Graët de son travail accompli à la Fédération française de football.

La FFF lance la saison des cadeaux. Si les Bleus reçoivent les Iles Féroé à Guingamp samedi soir (21h), c’est avant tout pour récompenser le travail de Noël Le Graët accompli… à la Fédération française de football. Vice-président en charge des dossiers économiques, le patron de l’En Avant bénéficierait-il d’un traitement de faveur fédéral ? Jean-Pierre Escalettes ne s’en cache pas : « C’est un clin d’œil, explique le président de la Fédération. Noël Le Graët est engagé dans le football depuis tant d’années. Il fait un boulot monstre à la Fédération. Avec ce match face aux Féroé, je suis très content de lui renvoyer l’ascenseur pour tout ce qu’il fait bénévolement avec nous. Nous y allons pour l’ensemble de son œuvre. »

Etrange hasard, cette décision fut prise 48 heures après que l’influent Breton ait décroché pour l’équipe de France un énorme contrat avec l’équipementier Nike (42 millions d’euros par an pendant 7 ans). Bien plus qu’un renvoi d’ascenseur. « C’est une coïncidence, proteste Jean-Pierre Escalettes. Si on avait signé ce contrat bien avant, on serait quand même allé à Guingamp ! Lorsqu’on a pris connaissance du tirage au sort des éliminatoires pour le Mondial 2010, on a remarqué que ces deux matches de suite à domicile (Iles Féroé puis l’Autriche mercredi) ne pouvaient pas avoir lieu tous les deux au Stade de France. Pour Guingamp, c’était donc l’occasion rêvée. En plus, Raymond Domenech a une maison pas très loin… »

La rédaction - AB