RMC Sport

Affaire de la sextape: Le Graët veut que la juge accélère

Quarante-huit heures après sa conférence de presse sur la mise à l’écart de Karim Benzema, Noël Le Graët s’est permis de mettre la pression sur la juge d’instruction de l’affaire de la sextape.

Noël Le Graët préfère le temps footballistique au temps judiciaire. Le président de la FFF a confié ce samedi son souhait de voir accélérer la juge d’instruction de Versailles en charge du dossier du chantage à la sextape dont a été victime Mathieu Valbuena, Nathalie Boutard. Quarante-huit heures après sa conférence de presse sur la mise à l’écart de Karim Benzema, mis en examen dans cette affaire, Noël Le Graët garde la volonté que la situation se résolve au plus vite.

"Que j’aille me faire voir…"

"J’aimerais bien que la juge aille un peu plus rapidement, a indiqué Noël Le Graët. Et peut-être confronter les deux, trouver une formule, car je rappelle que je n’ai pas le dossier. Elle a refusé la partie civile de la Fédération et qu’elle considère que cela ne regarde pas du tout la Fédération, que ce qui se passe est une affaire privée entre deux hommes qui ne porte aucun préjudice, ni aux licenciés ni au business de la Fédération. Donc que j’aille me faire voir... (Il se reprend, ndlr) Que je continue de m’occuper de mes affaires."

la rédaction avec JS