RMC Sport

Affaire de la sextape: Maracineanu rappelle le "devoir d'exemplarité des sportifs"

Pour Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux Sports, le jugement dans l'affaire de la sextape rappelle que, à ses yeux, les sportifs doivent faire preuve d'un "devoir d'exemplarité".

Sans s'aventurer sur le terrain sportif, Roxana Maracineanu a réagi à la condamnation de Karim Benzema. Interrogée par RMC Sport sur le jugement rendu dans l'affaire du chantage à la sextape, la ministre déléguée aux Sports a insisté sur le "devoir d'exemplarité" qu'elle estime indispensable chez les personnalités du monde sportif.

"Les sportifs doivent avoir cette posture d'exemplarité, surtout quand ils constituent eux-mêmes des médias, que ce soit sur les réseaux sociaux ou lorsqu'ils parlent en public. (...) C'est difficile pour ces sportifs d'assumer ce rôle, mais ils doivent le faire. Car ça doit être un peu le prix à payer d'une carrière, de devoir évidemment ne pas contrevenir à la loi ou commettre des actes délictueux", a-t-elle déclaré.

"Distinguer" le devoir d'exemplarité et les responsabilités sportives

Après la décision du tribunal correctionnel de Versailles, la Fédération française de football a fait savoir que Karim Benzema restait sélectionnable en équipe de France. Une décision que Roxana Maracineanu ne conteste pas. "Il faut bien distinguer ce devoir d'exemplarité aujourd'hui du rôle de sportif au sein d'une équipe de France", a-t-elle argué, y compris si l'appel interjeté par l'attaquant du Real Madrid aboutit encore à une condamnation.

Pour autant, Roxana Maracineanu espère que ce jugement va déclencher une remise en question chez Karim Benzema: "Son positionnement, en tant que personne qui est en visibilité permanente, doit aujourd'hui l'interpeller. Je pense que c'est le cas".

JA avec Arnaud Souque