RMC Sport

Affaire de la sextape: "Monsieur fantôme", Valbuena fustige l'attitude de Le Graët

EXCLU RMC SPORT - Après le jugement dans l'affaire de la sextape, qui a conduit à la condamnation de Karim Benzema, Mathieu Valbuena a exprimé, dans "Rothen s'enflamme", son soulagement. Il a également sévèrement critiqué l'attitude de Noël Le Graët à son égard.

"T'es plus un fantôme qu'un président". Dans une interview accordée mercredi à Rothen s'enflamme sur RMC, quelques heures après le jugement rendu dans l'affaire de la sextape, Mathieu Valbuena a vilipendé Noël Le Graët. À présent "satisfait" d'avoir vu son "statut de victime être reconnu par la justice", le footballeur de 37 ans dénonce un manque de soutien de la part du président de la Fédération française de football (FFF).

>> Affaire de la sextape: les infos en direct

"J'ai été très étonné, même si rien ne me surprend dans ce milieu, du très peu de soutien de l'équipe de France, déplore-t-il. Même si elle a été partie civile dans cette histoire. Et M. Le Graët... Quand je faisais les beaux jours de l'équipe de France, il me léchait les bottes. Par contre, quand on disparaît des radars, c'est Monsieur Fantôme. Peut-être qu'il a perdu mon numéro".

"Ça m'a coûté un ou deux ans d'équipe de France"

"Quand tu as été un cadre de l'équipe de France pendant tant d'années et que tu as été bon, (...) la moindre des choses est qu'on t'appelle pour te soutenir", estime-t-il. "Je n'ai reçu aucun soutien. Je trouve ça dommage, car je suis victime de tout ça. C'est avéré, même si certains pouvaient encore en douter", souligne Mathieu Valbuena, qui rappelle que les portes de la sélection nationale se sont fermées à la suite de l'explosion médiatique de cette affaire.

"Ça m'a coûté un ou deux ans d'équipe de France, assure l'ancien cadre de l'OM. J'ai été droit dans mes bottes depuis le début. (...) Le sportif a toujours été la priorité dans ma carrière. Quand tu côtoies le haut niveau avec l'équipe de France, qui est une vitrine, ce qu'il se fait de mieux, être évincé ainsi c'est difficile".

Que Benzema reste chez les Bleus ne le dérange pas

Karim Benzema, condamné à un an de prison avec sursis et une amende de 75.000 euros pour complicité de tentative de chantage, a été déclaré encore sélectionnable par Noël Le Graët. À ce sujet, Mathieu Valbuena ne trouve rien à redire: "Aujourd'hui, l'équipe de France a besoin de ses meilleurs joueurs. Je n'ai jamais mélangé cette affaire et le côté footballistique avec Karim Benzema".

"Je ne suis personne pour dire s'il doit être sélectionné ou pas, dit-il. Aujourd'hui, Didier Deschamps est là pour construire un groupe, avec la Coupe du monde dans un an. Je ne me permets pas de juger de ce qu'il doit faire ou pas".

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport