RMC Sport

Après la Coupe du monde, les Bleus visent l'Euro 2020

-

- - afp

Dans un entretien accordé à La Voix du Nord, le défenseur Raphaël Varane est revenu sur les ambitions de l’équipe de France, sacrée championne du monde cet été en Russie. En ligne de mire, l’Euro 2020.

Prolonger la belle histoire commencée en Russie cet été? “L’équipe de France en est capable.” C’est en tout cas ce que pense le vice-capitaine des Bleus, Raphaël Varane, dans une interview accordée à La Voix du Nord. Le joueur du Real Madrid est convaincu que dans le foot, “ce n’est pas un défaut d’être ambitieux, loin de là. Ce n’est pas de la prétention. C’est de la motivation.”

Horizon 2020

Comme leurs prédécesseurs de 1998, les Bleus version 2018 rêvent enchaîner avec un sacre européen. A l’horizon, l’Euro 2020, donc. Varane est tout de même conscient de la difficulté d’un doublé : “Nous serons attendus. On l’a vu déjà sur les matchs amicaux et ceux de la Ligue des nations”. Les Bleus sont désormais marqués de l’étiquette “champions du monde”.

“Oui, on peut”

Mais le défenseur madrilène veut y croire. “D’abord parce que [l’équipe de France] est jeune. Mais surtout parce que c’est un groupe qui est capable d’évoluer.” Pendant la Coupe du monde, le groupe a “joué d’une certaine façon”, mais il est aussi “capable de jouer d’une toute autre façon prochainement.”

Le Madrilène sait qu’en face des Bleus, “il y aura beaucoup de motivation. Mais on est capables et on va faire le maximum pour y arriver. Ce qu’il faut, c’est envisager les choses au jour le jour, ne pas se prendre la tête. Et avancer.”

“Être des compétiteurs”

Le point fort des Bleus? “L’état d’esprit de la Coupe du monde”, qui est “à garder”. Car “même si [les Bleus peuvent] évoluer tactiquement, jouer dans différents systèmes, jouer plus haut, ce qu’il faut, c’est garder le bon état d’esprit”, insiste Varane. “C’est le collectif avant tout.” Il faut “être des compétiteurs et ne penser qu’au collectif. Si on pense aux ego, “moi je veux jouer là, moi là”, quelle que soit l’équipe ça ne peut pas marcher.” Rendez-vous en 2020.

dossier :

Euro 2021

JM