RMC Sport

Ballon d'or: que peuvent espérer les quatre Français nommés?

Parmi les 30 nommés, quatre Français postulent au Ballon d'or 2019, dont le lauréat sera dévoilé lundi à Paris. Si Karim Benzema et Kylian Mbappé peuvent espérer intégrer le top 10, Hugo Lloris et Antoine Griezmann devraient terminer plus loin.

Le suspense prendra fin ce lundi soir. Convoité plus particulièrement par Lionel Messi, Cristiano Ronaldo, Virgil van Dijk, Sadio Mané et Mohamed Salah, le Ballon d’or 2019 sera remis au théâtre du Châtelet, à Paris. Retenus parmi les 30 nommés, quatre Français attendent de connaître leur classement: Karim Benzema, Kylian Mbappé, Hugo Lloris et Antoine Griezmann.

Le numéro 7 de l’équipe de France, passé depuis de l’Atlético au FC Barcelone, s’était invité sur la troisième marche du podium l’année dernière derrière Luka Modric et Ronaldo. Mbappé avait pris la quatrième place, alors que Benzema et Lloris s’étaient respectivement classés 17e et 29e. La hiérarchie pourrait bien être chamboulée entre ces quatre-là.

Benzema intenable cette année

Devancé seulement par Messi la saison dernière au classement des meilleurs buteurs de la Liga, avec 21 buts contre 36 pour l'Argentin, Benzema peut légitimement prétendre à un top 15. Cette saison, il en est déjà à 10 buts inscrits. Personne ne fait mieux. Pas même Messi. Intenable en 2019, l’ancien Lyonnais est au sommet de son art.

"Ce garçon me laissera un regret, c’est qu’il avait pour moi largement le potentiel pour être Ballon d’or. C’est un attaquant qui sait tout faire, il est tellement moderne. C’est très rare d’avoir une telle palette. A chaque fois que je le regarde au Real, je le regarde avec un intérêt particulier, parce que je sais qu’il va se passer des choses", s’enthousiasmait récemment Christophe Dugarry, membre de la Dream Team RMC Sport, après un nouveau récital de Benzema contre Galatasaray (6-0) en Ligue des champions. Seul bémol: la saison blanche du Real en 2018-2019, éliminé dès les huitièmes de finale de C1 par l’Ajax et seulement troisième en championnat derrière le duo Barça-Atlético.

Mbappé se voit lui-même trop loin

Avec le PSG, Mbappé n’a pas été beaucoup plus loin sur la scène européenne (élimination en huitièmes face à Manchester United), mais il a gonflé son palmarès avec un titre de champion de France. Meilleur buteur de Ligue 1 la saison dernière (33 buts), il a également été sacré meilleur joueur et meilleur espoir lors des trophées UNFP.

Du haut de ses 20 ans, il a passé plusieurs caps pour devenir un attaquant encore plus complet. Plus tueur aussi. Beaucoup se souviennent notamment de son triplé réussi contre Monaco un soir d’avril au Parc des Princes (3-1). Pas épargné par quelques pépins physiques, il n’a pas pu attaquer aussi fort l’exercice 2019-2020. Conscient aussi d’être passé à côté de certains rendez-nous, comme en huitième de finale retour de la Ligue des champions ou en finale de la Coupe de France, Mbappé s’est lui-même écarté de la course au Ballon d’or. "Il faut être lucide, je ne le mérite pas. Il y a des joueurs qui ont fait plus", a-t-il déclaré fin novembre dans les colonnes de Ouest-France.

Lloris étincelant en C1, mais absent depuis octobre

Dernier ex-aequo en 2018, à égalité avec Isco, Hugo Lloris peut-il gagner quelques places? D’un côté, il peut se targuer d’avoir atteint la finale de la Ligue des champions avec Tottenham, en ayant brillé tout au long de cette campagne européenne. Il avait sorti le grand jeu lors de la demi-finale retour totalement folle gagnée à Amsterdam (3-2). Une prestation XXL qui lui avait valu les compliments de Mauricio Pochettino sur RMC Sport: "C'est un grand joueur, une personne extraordinaire. Merci Hugo, tu es incroyable. Tu mérites le meilleur. Je suis vraiment heureux de partager ce genre de moments avec des gens comme lui."

Malheureusement pour lui, les Spurs et l’équipe de France, il s’est gravement blessé le 5 octobre lors d’une rencontre de Premier League à Brighton. Victime d’une luxation au coude, il a été opéré le mois dernier et espère faire son retour sur les terrains d’entraînement début 2020. Le début de saison délicat de Tottenham n’a pas dû jouer non plus en sa faveur auprès des votants.

Griezmann paie une intégration compliquée au Barça

Troisième en 2018, Griezmann, lui, peut s’attendre à reculer de plusieurs rangs. Moins décisif avec l’Atlético la saison dernière (15 buts en Liga en 2018-2019 contre 19 en 2017-2018), il connaît une intégration compliquée au Barça. Il lui faut encore travailler ses automatismes avec Lionel Messi et Luis Suarez, tout en s’adaptant à un nouveau rôle. Alors qu’il s’épanouit en équipe de France en soutien d’Olivier Giroud, dans l’axe, il est contraint à l’exil sur le côté gauche en Catalogne.

"C’est une nouvelle équipe, un nouveau club, une nouvelle tactique, un nouveau positionnement. Il faut travailler, comprendre les coéquipiers et eux aussi vont me comprendre. Il y aura toujours des polémiques mais moi je suis bien, je suis fier de là où je suis. Il n’y a que le travail qui va payer", expliquait-il en novembre au micro de Téléfoot. En attendant, difficile de l’imaginer intégrer le top 15 du Ballon d'or.

RR