RMC Sport

Benzema doit-il être sanctionné ? Les anciens Bleus partagés

Ce jeudi, Noël Le Graët pourrait annoncer la mise à l’écart de l’équipe de France de Karim Benzema, mis en examen dans l’affaire de chantage à la sextape contre Mathieu Valbuena. Une possible sanction qui laisse perplexe d’anciens internationaux, assez partagés sur le sujet.

Ce jeudi après-midi, Noël Le Graët sera sans doute l’homme le plus écouté de France. Le président de la FFF tiendra une conférence de presse au cours de laquelle il pourrait annoncer une mise à l’écart de l’équipe de France de Karim Benzema, ou sa convocation devant une commission de discipline. Mis en examen dans l’affaire de chantage à la sextape contre Mathieu Valbuena, l’attaquant du Real Madrid pourrait donc ne plus être appelé chez les Bleus le temps que la justice rende son verdict. Un sujet sensible qui divise d’anciens internationaux tricolores.

« Je crois que Karim a dit hier que le mieux, c’était peut-être de laisser la justice faire son travail, déclare Willy Sagnol (58 sélections entre 2000 et 2008). Et je crois que ça serait peut-être la chose la plus raisonnable à faire. Parce qu’on n’est que dans le milieu du foot, mais au-dessus du foot il y a la justice. La justice est au-dessus de tout donc laissons-là peut-être travailler tranquillement. »

Larqué : « Pour moi, l’histoire est terminée »

Luis Fernandez et Jean-Michel Larqué, membres de la Dream Team RMC Sport, sont quant à eux beaucoup moins patients et souhaitent que Benzema soit écarté rapidement. « S’il s’avère qu’il a eu une relation ou une participation dans une telle affaire, Benzema doit être exclu de l’équipe de France, lance Luis Fernandez (60 sélections entre 1982 et 1992). En équipe de France, on n’a pas besoin de gens qui viennent pourrir l’atmosphère. On en a marre ! »

« Pour moi, l’histoire est terminée, estime de son côté Jean-Michel Larqué (14 sélections entre 1969 et 1976). Il est, à mes yeux, impossible d’avoir une ambiance sereine et donc un comportement et des résultats normaux avec deux joueurs dont on sait maintenant qu’ils ne se supportent plus. Au-delà des hommes, il y a aussi les amitiés et probablement, en équipe de France, des gens qui ont plus d’atomes crochus avec Valbuena et d’autres avec Benzema. Je pense qu’il est bon de tourner la page et de passer à autre chose. » 

Silvestre : « On a bien gagné la Coupe du monde sans un top numéro neuf »

Sélectionné à 40 reprises entre 2001 et 2006, Mikaël Silvestre ne se prononce pas sur une éventuelle sanction mais assure que si Benzema devait être écarté, l’équipe de France serait tout de même compétitive sportivement à l’Euro : « J’ai rapidement échangé avec Patrice Evra et il m’a dit que bien sûr ça les embêtait mais qu’il y avait un très bon état d’esprit donc justement si le groupe est fort, ça ne peut faire que le renforcer. Je pense que ça peut souder et en termes sportifs ça va laisser du temps de jeu à Olivier Giroud et Anthony Martial. Karim Benzema, en pleine possession de ses moyens, est un super numéro neuf mais bon, on a bien gagné la Coupe du monde 1998 sans un top numéro neuf. Didier Deschamps a les atouts pour pallier à cette grande absence. » 

Giresse a peur pour… Valbuena

Quant à Alain Giresse, sa principale crainte est que Mathieu Valbuena, victime dans l’affaire judiciaire, soit aussi écarté sportivement. « Pour le moment c’est quand même lui la victime donc de se dire qu’étant victime, il est pénalisé, ce n’est pas la logique des choses, déclare l’ancien Bordelais (47 sélections entre 1974 et 1986). Il vit quelque chose qui est certainement très difficile, une situation à laquelle il est confronté qui doit moralement l’atteindre aussi. Pour le moment il est victime et il est suffisamment pénalisé pour ne pas qu’on rajoute un surplus de pénalisation. Il y aurait un côté injuste. »

dossier :

Karim Benzema