RMC Sport

Pourquoi l’Espagne soutient Benzema

Très écornée depuis le déclenchement de l’affaire de la sextape, l’image de Karim Benzema (dont la carrière en bleu pourrait être mise demain entre parenthèses par la FFF et Le Graët) reste quasiment intacte en Espagne. Un pays où, au-delà du respect de la présomption d’innocence, on loue ses qualités sportives et humaines.

Karim Benzema saura jeudi s’il doit tirer un trait, au moins temporaire, sur l’équipe de France. A 16h, le président de la FFF, Noël Le Graët, pourrait annoncer la mise entre parenthèses de la carrière internationale de l’attaquant du Real, embourbé dans la très embarrassante affaire de chantage à la sextape contre Mathieu Valbuena. Le n°9 madrilène a d’ailleurs réclamé mardi soir, après son triplé contre Malmö (8-0), de bénéficier de la présomption d’innocence. Celle qu’on lui offre davantage d’un côté des Pyrénées que de l’autre.

Des qualités humaines louées au sein du vestiaire

Depuis le début de la tempête, le Real Madrid a toujours été à ses côtés. Très apprécié de son président Florentino Perez et de ses coéquipiers, Benzema bénéficie de leur soutien, au moins le temps que la justice se prononce. Sa gentillesse et son professionnalisme sont ainsi loués au sein du vestiaire. Il existe un gouffre entre l’image de Benzema en France et ce que pensent ceux qui travaillent avec lui au quotidien. Au-delà de la capitale, l’avis est partagé un peu partout en Espagne.

Il a conquis Benitez

Les médias, qui s’intéressent beaucoup à l’affaire, comprennent la décision du Real de ne pas agir avant le procès et une éventuelle condamnation. Une ligne de conduite qui prévaut également au Barça avec Lionel Messi et Javier Mascherano, mis en examen pour fraude fiscale, ou Gabi, inquiété dans une affaire de match truqué avant son arrivée à l’Atlético de Madrid.

Au service de CR7

Sur le plan sportif, Benzema met actuellement tout le monde d’accord. Avant sa blessure à la cuisse gauche il y a deux mois, le Français était en tête du classement des buteurs de la Liga (il est actuellement 7e avec 8 buts en 9 matches). Des performances qui ont convaincu son nouvel entraîneur Rafael Benitez, pas vraiment son premier fan lorsqu’il a débarqué sur le banc du Real cet été. Aujourd’hui, le technicien le juge « essentiel » par son efficacité devant le but et sa capacité à faire jouer les autres. A l’image de Cristiano Ronaldo, qui va beaucoup mieux depuis qu’il a retrouvé son compère d’attaque. Et qui risque de bénéficier bientôt de ses services exclusifs.

dossier :

Karim Benzema

F.H. avec S.C.