RMC Sport

Benzema : entre le Real et les Bleus, une saison schizophrénique

Karim Benzema

Karim Benzema - AFP

Karim Benzema a appris ce mercredi qu’il ne participerait à l’Euro avec l’équipe de France, alors qu’il vit peut-être la meilleure saison de sa carrière avec le Real Madrid. Une contradiction qui illustre les derniers mois vécus par le Français.

Performant avec le Real, banni de l’équipe de France

Avec 21 buts inscrits en Liga cette saison, Karim Benzema a déjà égalé le meilleur total de sa carrière en Espagne lors de la saison 2011-2012, alors qu’il reste encore six journées à disputer. Des chiffres qui tranchent avec une saison quasiment vierge en équipe de France. S’il avait participé aux trois premiers matches amicaux de la saison (face au Portugal, la Serbie et l’Arménie), l’ancien Lyonnais n’a plus été sélectionné depuis le 8 octobre et son doublé inscrit face à l’Arménie (4-0).

En raison des prémices de l’affaire de la sextape, Didier Deschamps ne l’avait pas retenu pour les deux matches face à l’Allemagne et l’Angleterre en novembre avant qu’il soit officiellement déclaré non-sélectionnable en décembre par Noël Le Graët. Les deux victoires convaincantes des Français aux Pays-Bas (2-3) et face à la Russie (4-2) en mars dernier ont définitivement fait basculer la balance en sa défaveur.

Deschamps sur la réserve, Zidane à fond derrière lui

En bon communicant, Didier Deschamps excelle depuis de longs mois dans l’exercice de funambule imposé par le côté explosif de l’affaire de la sextape. S’il a récemment vanté les qualités sportives de son poulain, il s’est toujours exprimé avec des pincettes sur le sort de l’attaquant, comme l’exigent ces fonctions de sélectionneur dans un pays qui ne pardonne plus aucun écart de ses footballeurs. Comme en 2014, le prisme de la cohésion de groupe l’a donc emporté sur les qualités intrinsèques du sportif.

Moins soumis à la pression populaire à ce sujet en Espagne, Karim Benzema bénéficie à l’inverse d’un soutien sans faille de Zinedine Zidane au Real Madrid. La nomination de l’ancien meneur de l’équipe de France à la tête des Merengue en janvier est peut-être même la meilleure nouvelle de la saison de Benzema, qui voit en Zizou un grand frère. Et ce dernier a largement tenu ce rôle en s’exprimant plusieurs fois sur la nécessité que Karim Benzema participe à l’Euro. 

Un printemps peut-être doré en club, des vacances pendant l’Euro

Aussi étrange que cela puisse paraitre, la fin de saison de Karim Benzema s’annonce palpitante. « Libéré » de la hantise de la blessure avant l’Euro 2016, l’attaquant français peut se concentrer uniquement sur les échéances qui se profilent avec le Real Madrid. Et elles sont nombreuses. Sur la lancée de leur victoire dans le Clasico, les Merengue ont repris espoir dans la course au titre et ne pointent plus qu’à quatre points du FC Barcelone, leader. Ils sont surtout encore en course pour remporter la Ligue des champions après la remontada infligée à Wolfsburg (3-0), mardi. Le 28 mai, il disputera peut-être la finale à Milan. Deux semaines plus tard, ce sera France-Roumanie, le match d’ouverture de l’Euro. Karim Benzema sera en vacances.

NC