RMC Sport

Deschamps: "France-Espagne, un match de prestige"

Didier Deschamps

Didier Deschamps - AFP

Trois jours après une victoire sans panache mais solide face au Luxembourg samedi soir (3-1), l'équipe de France s'attaque à un adversaire d'un autre calibre: l'Espagne mardi soir. Certes c'est un match amical, mais contre cet adversaire, aucun match ne l'est vraiment. Avant le match, on s'intéressera particulièrement à la compo d'équipe concoctée par Didier Deschamps, (surtout avec deux Monégasques déjà sur le flanc) ainsi qu'aux traditionnelles questions sur Karim Benzema, qui n'a toujours pas eu ses explications.

[17h34]

C'est fini pour aujourd'hui. Quelques enseignements à tirer de ces confs de Deschamps et Griezmann:

- C'est un match de prestige, qui pourrait être difficile à jouer mais c'est l'occasion de se jauger face à une grande nation

- Griezmann a l'air surmotivé à l'idée de jouer contre son pays d'adoption.

- Deschamps pourrait bien faire tourner, mais pas trop, vu les échéances à venir, notamment pour le PSG et Monaco dès samedi en finale de la Coupe de la Ligue. Une seule certitude, Lloris va jouer. Rendez-vous mardi 21h sur l'antenne de RMC et sur RMCsport.fr pour suivre le match en direct, et toute la journée sur RMCSport.fr et BFM Sport pour suivre l'avant match.

[17h30]

Un match amical? "Oui, mais c'est un match de prestige face à une des meilleures nations européennes et mondiales. Après, le risque est que par la qualité de cette équipe espagnole, on peut être en difficulté, mais c'est mieux que d'avoir que des matchs où on peut maîtriser".

[17h28]

"Hugo Lloris jouera demain." Au moins, comme ça, on sait. Il aborde aussi le choix des gros adversaires dans les matchs amicaux. "Il vaut mieux jouer des grandes nations, pour le public, pour la presse, ce sont de grandes affiches..."

[17h26]

"Les joueurs français plaisent à tous les championnats (et pas qu'en Espagne). Les joueurs français sont capables de s'adapter aux différents football. Aujourd'hui, avec le vivier de jeunes joueurs et la qualité qu'il y a, ça intéresse forcément les clubs étrangers."

[17h25]

Que de louanges de Deschamps pour Dembélé. "C'est un joueur qui est capable de déséquilibrer les défenses adverses. Son bon match face au Luxembourg va lui donner confiance pour l'avenir."

[17h22]

On rouvre le dossier Giroud: "Il a prouvé samedi dans son registre que c'est toujours un attaquant efficace, qui marque des buts et qui permet aux joueurs autour de lui de modifier l'animation offensive."

[17h20]

Sympa pour la presse et les télés français, Deschamps répond en français. On parle de Mbappé. "Evidemment, il a beaucoup de qualités. Il a à peine plus de 18 ans mais il a déjà une bonne maturité. Il a des paliers à franchir mais il est précoce par rapport à tout ce qu'il fait. Ce qui le différencie un peu par rapport aux autres, c'est son sang-froid face au but. Lui il a cette froideur, il est lucide et efficace."

[17h18]

On attaque un peu le sujet compo: est-ce que les grandes échéances à venir vont rentrer en ligne de compte dans la compo: "Ca peut rentrer en considération, il y a des matchs ce week-end (PSG-Monaco). J'ai envie de faire des choses cohérentes par rapport à notre idée directrice." Une réponse qu'il va falloir décortiquer un peu, en gros, Deschamps pourrait laisser au repos des joueurs avec des grandes échéances, mais il fera comme il veut."

[17h16]

"Je suis bien d'accord pour dire que l'Espagne reste une référence en expression collective avec un jeu basé sur la possession du ballon. Oui, ce sera un test". On sent que Deschamps n'aime pas trop les critiques sur le style de son équipe.

[17h15]

Deschamps: "C'est un match de prestige. L'Espagne, en même titre que l'Italie, l'Angleterre, il y a un parfum particulier. C'est une très belle affiche. En espérant qu'il y ait un beau spectacle, surtout de notre côté."

[17h14]

Griezmann fait applaudir le traducteur. Chic type jusqu'au bout. Au tour de Deschamps.

[17h13]

Petit sourire pour Antoine Griezmann qui a enfin vaincu le signe indien: "j'ai enfin marqué un penalty, donc ça va". Clin d'oeil à son échec en finale de Ligue des champions.

[17h10]

"Ce n'est pas le match de l'année mais presque".

[17h10]

On revient au match de demain. "On peut progresser partout, offensivement, défensivement, avec ou sans ballon. ca va être un beau match et j'espère qu'on pourra faire notre jeu".

[17h08]

On reparle de Kylian Mbappé. "Il faut faire attention, certains disent que c'est peut-être le futur Thierry Henry, il est très prometteur mais chaque joueur est unique".

[17h06]

Gameiro ou Giroud? "Kevin c'est plutôt dans la profondeur, Olivier j'essaie d'être autour de lui, de faire des une deux avec lui. J'essaie de les mettre dans les meilleures conditions." Cette dernière phrase est quand même assez folle de la part du 3e meilleur joueur du monde en 2016.

[17h05]

Est-ce qu'on parle en Espagne de la nouvelle génération?(Un question de Georges Quirino, de RMC Sport): "Oui, Koke m'a envoyé un message pour savoir comment était Kylian. Je suis content de ceux qui viennent d'arriver. On en parle beaucoup en France, ils ont la tête sur les épaules, ils travaillent beaucoup à l'entraînement. C'est le top pour nous."

[17h04]

"Comme dit mon coach en club: match après match". On est sur de la très belle langue de bois. Même Hugo Lloris peut prendre des notes.

[17h03]

Moment ubuesque où Griezmann répond en espagnol et le traducteur traduit donc Griezmann en... français.

[17h02]

Griezmann botte en touche la première question sur un possible transfert à Manchester United. "Je ne suis là que pour parler de France-Espagne".

[17h01]

Antoine Griezmann valide la traduction espagnole faite après sa réponse.

[17h00]

Et ça commence avec Antoine Griezmann. Capitaine mardi? "Je ne sais même pas si je vais jouer. Il y a du monde pour porter le brassard. Hugo le porte très bien. Je ne sais pas si il va jouer demain. On verra."

[16h59]

Info de l'excellent Jano Rességuié, la voix du foot sur RMC: ce sera Griezmann et pas Lloris en conf avec Deschamps. Très bonne nouvelle.

[16h54]

En attendant le début de la conf, voici pourquoi Sergio Ramos veut affronter Mbappé. Ils sont fort en RH, au Real.

[16h22]

Rendez-vous à 17h pour suivre en direct commenté la conf de presse de Didier Deschamps et Hugo Lloris. Une conf à suivre aussi en direct sur BFM Sport. 

dossier :

Karim Benzema