RMC Sport

Deschamps : « Je n’ai que des problèmes ! »

Didier Deschamps

Didier Deschamps - -

Après une tournée sud-américaine manquée, Didier Deschamps attend une réaction de son équipe ce mercredi en Belgique (21h). Mais le sélectionneur tricolore sait que son équipe est encore en chantier.
-
- © -

Didier Deschamps, qu'avez-vous pensé du mea culpa de Samir Nasri face à la presse ce lundi ?

Il est libre et maître de ses paroles. J’ai eu une discussion avec lui. Je ne vais pas entrer dans les détails. Il a eu le temps de s’exprimer, je lui ai dit ce que je pensais et ce que j’attendais de lui. On ne va pas sans arrêt faire un retour en arrière. Ce qui m’intéresse, c’est ce qu’il y a devant lui et devant nous. Et que lui comme les autres rentrent dans le cadre.

Quelle est l'ambiance au sein du groupe depuis le début du rassemblement ?

Il y a beaucoup de plaisir et de joie à se retrouver, notamment dans la vie de groupe. On a pu faire un entraînement quasi-normal avec la totalité des joueurs. Quand il y a un match amical, il n’y a que deux jours de rassemblement, on va à l’essentiel. Ce qui est important pour moi, évidemment, c’est toujours le résultat, mais c’est aussi de nous remettre sur la bonne route par rapport à ce qui nous attend en septembre. On a très mal fini la saison avec cette tournée (défaites 1-0 contre l’Uruguay et 3-0 contre le Brésil, ndlr). On remet les compteurs à zéro pour retrouver beaucoup d’envie, de détermination et d’enthousiasme, qu’on a eu sur la plupart des matchs, mais qui nous ont fait énormément défaut sur les deux matchs qu’on a disputés au mois de juin.

Eric Abidal peut-il apporter un vrai plus à ce groupe ?

Oui, sinon, je ne l’aurais pas pris. Même si je suis touché comme tout le monde doit l’être, par rapport à ce qu’il s’est passé dans sa vie privée, ce qui m’intéresse, c’est le footballeur. C’est le fait qu’il redevienne compétitif. Au-delà de ça, c’est quelqu’un qui est très apprécié dans le groupe et qui a cette expérience internationale. Aujourd’hui, des joueurs qui ont plus de 60 sélections, lui en a 61, je n’en ai pas beaucoup. Donc oui, il a un rôle à jouer sur le terrain et en dehors aussi parce qu’il a ce vécu.

Ne pas avoir d'équipe type vous agace-t-il ?

L’équipe-type se dégagera d’elle-même. Si quelque chose marche bien, je ne vois pas pourquoi je serais amené à changer. J’ai plusieurs options, différents systèmes et différents joueurs. Mais dans l’absolu, plus une équipe-type se dégage, mieux c’est, car c’est plus facile de travailler les automatismes.

« La Belgique a été beaucoup plus performante que la France »

A un an de la Coupe du monde, les chantiers sont nombreux

(Ironique) Je n’ai que des problèmes ! Ça fait partie des aléas. Il y en a qui en ont moins que nous et d’autres qui en ont plus. Quand on me demande de placer le niveau de l’équipe de France, on peut le faire par rapport aux équipes qu’on rencontre. Aujourd’hui, la réalité c’est qu’il y a beaucoup d’équipes qui nous sont supérieures par ce qu’elles ont réalisé. J’ai du travail pour faire en sorte qu’on soit plus performants. Des problèmes offensifs, beaucoup d’équipes en ont. C’est le domaine le plus délicat à travailler. Pour exister sur le plan international, une bonne efficacité offensive ça aide. Je fais en sorte de sélectionner les joueurs qui me semblent les plus prêts pour répondre à mes attentes. Ça peut changer d’ici le mois de septembre.

L'envie est-elle présente dans un match de reprise comme celui-ci ?

L’envie doit être toujours là. On l’a eue, sauf lors de la parenthèse sud-américaine. J’espère et je veux la voir car le haut-niveau demande ça et on aura une adversité de qualité. Pour retrouver toutes nos sensations aussi car début septembre, on sera dans le vif du sujet.

La Belgique est-elle supérieure à la France ?

Aujourd’hui, il n’y a qu’à regarder les résultats. Il y a aussi le ranking FIFA (la Belgique est 10e, la France 23e, ndlr) mais, sur les dernières années, l’équipe de Belgique a été beaucoup plus performante que l’équipe de France. Elle est dans une dynamique positive, avec des joueurs de grande qualité. La plupart d’entre eux jouent dans des grands clubs européens, beaucoup évidemment en Angleterre. Même si la moyenne d’âge est assez basse puisqu’il y a beaucoup de joueurs entre 20 et 25 ans. Ça n’empêche qu’il y a un potentiel qui est très important et il n’y a qu’à regarder les résultats. Après, ce n’est pas mettre plus de pression sur Marc Wilmots ou sur l’équipe de Belgique. La réalité d’aujourd’hui fait que l’équipe de Belgique a été beaucoup plus performante que l’équipe de France sur ces derniers matchs.

Propos recueillis par JRe et JS à Bruxelles

A lire aussi :

>> Nasri : « Je n’ai pas été exemplaire »
>> Kondogbia sera titulaire
>> Abidal, place réservée

JRe et JS à Bruxelles