RMC Sport

Deschamps revient sur l'annonce vidéo de Griezmann qui a fait jaser avant la Coupe du monde

Dans un long entretien à "Ici c’est Willy" vendredi sur RMC, le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps est revenu sur l’annonce d’Antoine Griezmann de rester à l’Atlético à deux jours du premier match des Bleus en Coupe du monde face à l’Australie.

Restera ou restera pas à l’Altético ? Antoine Griezmann a fait durer le suspense jusqu’au 14 juin, date à laquelle il a posté une vidéo dans laquelle il annonce qu’il sera un joueur madrilène en 2018-2019 malgré l'intérêt du Barça. Une annonce d’autant plus médiatisée qu’elle tombe à deux jours de France-Australie, premier match des Bleus en Coupe du monde. Un timing pas gênant pour Didier Deschamps. "C’est une décision très très importante pour lui et pour son avenir, a rappelé le sélectionneur vendredi dans l’émission Ici c’est Willy sur RMC et RMC Sport News. Mais le fait qu’il ait fait cela avant la Coupe du monde, pour le timing… C’était ce qu’il m’avait assuré. Après, il est venu en conférence de presse, tout le monde l’attendait, il n’a rien annoncé mais l’a fait le lendemain… Que ça ait déplu, c’est plus la forme. Mais sur le fond… S’il y en a bien un qui a un esprit collectif, c’est bien lui."

"Ce n’est pas un petit club qui le demandait !"

N’aurait-il pas été plus simple qu’Antoine Griezmann le fasse plus tôt ? "Au début de la préparation, il n’avait peut-être pas toutes les données, il attendait peut être d’avoir des réponses de son club par rapport à la compétitivité de l’équipe, insiste Deschamps. Ce n’est pas un petit club qui le demandait (le Barça) ! Cela met du temps, il a dû réfléchir, discuter. Le timing ne me gêne pas. Il aurait pu prendre cette décision en pleine Coupe du monde, ça m’aurait plus gêné. Ça s’est fait avant. Tout le monde le savait de toute façon, les joueurs le savaient. Ce n’était pas un secret de Polichinelle non plus. Pour moi il n’y avait rien de négatif."

La rédaction avec Ici c'est Willy