RMC Sport

Équipe de France: Deschamps défend Ripoll après l'élimination des Espoirs

Le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps a commenté la défaite des Bleuets à l’Euro Espoirs. Une énorme déception, a reconnu Deschamps, qui a tout de même salué le travail de son homologue, Sylvain Ripoll.

"Contre-performance oui, mais des regrets, surtout." Présent en conférence de presse à la veille du premier match de préparation des Bleus sur le chemin de l’Euro (11 juin-11 juillet), Didier Deschamps a pris la défense de Sylvain Ripoll et des Espoirs, éliminés en quarts de leur Euro par les Pays-Bas, lundi soir, à Budapest. L’équipe de France n’y arrive décidément pas dans cette catégorie, malgré un effectif incroyablement riche.

"Le résultat amène une certaine analyse. A quoi ça tient ? Un but à la 92e", a relativisé Deschamps. Mais ce quart de finale de l'édition 2021 est en revanche une vraie et grande déception, même si la façon dont il s'est conclu, par un but néerlandais en contre dans les dernières secondes du temps additionnel, est cruelle. "Il y a une énorme déception, de là à tout remettre en cause…", a poursuivi Deschamps.

"Je ne vais pas me faire l’avocat de Sylvain, mais pendant combien d’années l'équipe de France ne s'est-elle pas qualifiée ? Ils se sont qualifiés, ça s'est joué à peu." L'Euro Espoirs est une compétition qui ne va pas aux Français, c'est vrai. Le seul et unique titre remonte à 1988, la dernière finale à 2002. La demi-finale de 2019 en Italie avait été jugée satisfaisante, car elle arrivait après de longues années d'absence.

La sélection Espoirs poursuit son chemin de croix

Pour Deschamps, qui n’a pas vu la première période, les Bleus ont été dominateurs, et les changements opérés par Sylvain Ripoll "ont apporté quelque chose". L'excellente entrée de Caqueret, notamment, a en effet offert plusieurs occasions aux joueurs de Ripoll, avec une frappe de Tchouaméni (73e) ou une tête plongeante de Aouar (90e). Mais alors que les Pays-Bas n'attendaient plus qu'un contre, Kluivert a semé Maouassa et a trouvé Boadu, qui avec son doublé a enterré les Bleuets.

"C'est une déception, il y avait le potentiel pour continuer, même si je n'oublie pas qu'il y a eu des impondérables", a insisté Deschamps, comme pour dédouaner son homologue d'une partie de ses responsabilités. Le sélectionneur fait certainement référence aux absences de Randal Kolo Muani et d’Alban Lafont, retenus par le FC Nantes pour jouer le maintien du club à l’occasion d’un barrage remporté face à Toulouse. La sélection Espoirs poursuit son chemin de croix à l'Euro. Certains des joueurs qui la composent auront tout de même une deuxième chance cet été, aux JO de Tokyo.

QM