RMC Sport

Equipe de France: Deschamps éclate de rire après une question kazakhe sur Benzema

Après la victoire des Bleus au Kazakhstan ce dimanche, dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022, un journaliste kazakh a osé poser une question à Didier Deschamps sur Karim Benzema. Un sujet sensible, mais le sélectionneur des Bleus l'a pris avec le sourire.

Après avoir échappé toute la semaine à des questions sur Karim Benzema, Didier Deschamps devait se croire tranquille. C’était mal connaître les journalistes kazakhs. L’un d’entre eux a osé questionner le sélectionneur des Bleus sur ce sujet pour le moins tabou, après la victoire des Bleus à Noursoultan (2-0), ce dimanche, dans le cadre des qualifications à la Coupe du monde 2022. Deschamps s’apprêtait à quitter la salle de presse lorsqu’il a vu un reporter kazakh l’interpeller.

"C’est un journaliste français qui a vous a soufflé la question !"

Poli, il a fait signe à l’attaché de presse de l’équipe de France qu’il fallait lui donner la parole avant de partir. Peut-être s’attendait-il à être interrogé sur la prestation de ses joueurs ou sur celle de son adversaire du jour. Alors quand il a entendu le nom "Benzema", répété par la traductrice, Deschamps a été totalement surpris. Amusé, il s’est enfoncé dans sa chaise, puis a affiché un large sourire en se tournant vers les médias français. "Oh non ! Même ici ! Allez, on restera sur les autres questions. Quelqu’un vous l’a soufflée ! C’est un journaliste français qui a vous a soufflé la question !", a-t-il réagi dans un éclat de rire. Rappelons que Benzema n'a plus été appelé en sélection depuis octobre 2015 et le début de l’affaire du chantage à la sextape visant Mathieu Valbuena.

Très détendu, et pas rancunier, Deschamps a ensuite passé quelques minutes à se faire prendre en photo avec les journalistes kazakhs. Il avait déjà plaisanté avec eux un peu plus tôt au cours de cette conférence de presse d'après-match en leur demandant s'ils étaient habitués à assister aux entraînements de leur équipe nationale, et à se tenir "cachés avec des jumelles" pour gratter des infos sur les mises en place tactiques du sélectionneur Talgat Baysufinov.

Didier Deschamps avec les journalistes locaux après Kazakhstan-France.
Didier Deschamps avec les journalistes locaux après Kazakhstan-France. © RMC
RR avec TM