RMC Sport

Equipe de France: Deschamps répond à Kovac pour Lucas Hernandez

Contrairement à ce que souhaitait Niko Kovac, son entraîneur au Bayern Munich, Lucas Hernandez a été retenu en équipe de France pour affronter l’Islande et la Turquie dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020. Didier Deschamps a justifié son choix en conférence de presse.

Niko Kovac et Didier Deschamps ne sont visiblement pas sur la même longueur d’ondes. Présent ce jeudi en conférence de presse, l’entraîneur du Bayern Munich a indiqué que Lucas Hernandez n’était pas disponible pour la réception d’Hoffenheim samedi (15h30), pour le compte de la septième journée de Bundesliga, et qu’il était très incertain pour les matchs de l’équipe de France. "Il faut voir comment ça évolue. Je pars du principe qu'il n'ira pas avec son équipe nationale. Mais nous devons encore en parler avec la FFF", a déclaré Kovac. Cela n’a pas empêché Deschamps de convoquer Hernandez pour affronter l’Islande et la Turquie les 11 et 14 octobre dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020.

Le sélectionneur des Bleus a d’ailleurs directement répondu à Kovac lors de sa conférence de presse à Paris. "En septembre, il souhaitait que je convoque Hernandez pour le mettre dans le rythme pour qu’il soit bien pour le Bayern. Si j’écoute les entraîneurs de clubs… J’ai bien évidemment échangé avec Lucas. Il a eu un petit souci contre Paderborn (samedi dernier en championnat), il est sorti par précaution. Il a eu un ressenti. Il n’a pas joué mardi (face à Tottenham en Ligue des champions), même s’il se sentait apte à jouer", a réagi Deschamps.

"Moi je ne l’ai pas fait enchaîner"

"Il a envie de venir. Je ne prendrai pas de risques. Mais à partir du moment où la position du joueur est claire et nette… Il a enchaîné beaucoup de matchs. Peut-être trop. Mais si je dis ça, Niko Kovac va penser que je le charge un peu. Moi je ne l’ai pas fait enchaîner. Il a joué le premier match, pas le deuxième", a-t-il poursuivi, faisant référence aux deux dernières rencontres des Bleus. Titulaire face à l’Albanie (4-1), Hernandez était resté sur le banc contre Andorre (3-0). "Il a ensuite joué des matchs tous les trois-quatre jours. Il revient d’une longue absence. Il y a peut-être des besoins dans son club. On fera le point lundi. Mais par rapport à la discussion que j’ai eu avec Lucas, c’est clair et net. Si je le prends, ce n’est pas pour embêter Kovac ou le Bayern. J’ai aussi été entraîneur de club. Au dernier rassemblement, Lampard m’avait appelé pour que je ne convoque pas Kanté. Si c’est toujours dans ce sens, je pense que les entraîneurs vont m’adorer. Je vais peut-être l’appeler tout à l’heure pour lui dire que ce serait bien qu’il fasse jouer Giroud un petit peu", a poursuivi Deschamps, avec le sourire.

"Il y a les besoins des entraîneurs en club et les miens. Il y a deux matchs importants, j’ai besoin de tous mes joueurs. Ce n’est pas pour ça que je vais prendre des risques. J’ai une totale confiance en mon staff médical. Et il y a le ressenti des joueurs. Je connais suffisamment Lucas", a-t-il ajouté. Touché à un genou en février et opéré un mois plus tard, Hernandez n’a retrouvé les terrains que début août.

RR avec AFP