RMC Sport
en direct

Equipe de France en direct: Deschamps a discuté en one to one avec plusieurs joueurs

Hugo Lloris et Didier Deschamps

Hugo Lloris et Didier Deschamps - Icon Sport

À la veille du match Ukraine-France, dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022, Hugo Lloris et Didier Deschamps sont en conférence de presse ce vendredi à partir de 17h.

Les échos de l'entraînement des Bleus et l'équipe possible contre l'Ukraine

Pas de mise en place de la part de Didier Deschamps à Kiev ce vendredi soir. Tout le monde s’est entraîné, à part Thomas Lemar, qui a fait des tours de terrain. Le sélectionneur s'est entretenu en one to one avec plusieurs joueurs: Karim Benzema (qui s'est par ailleurs entraîné aux tirs au but seul après la séance), Paul Pogba, Adrien Rabiot, Aurélien Tchouaméni puis Antoine Griezmann.

Équipe possible face à l'Ukraine: Lloris - Dubois, Varane, Kimpembe, Digne - Tchouaméni, Pogba - Coman, Rabiot - Griezmann, Benzema.

L.Tanzi

Lemar s'entraîne à part

Après la conférence de presse de Didier Deschamps et Hugo Lloris, les Bleus sont à l'entraînement. Thomas Lemar, titulaire contre la Bosnie mercredi (1-1), s'entraîne à part.

L.T

La France régulièrement menée dernièrement, Deschamps ne l'explique pas

"Dans l'absolu, il vaut mieux mener. Mais si c'est mener pour se faire rejoindre après, ça n'a pas grand intérêt. Ça peut arriver, mais à partir du moment où on mène au score, c'est toujours mieux que de courir derrière un résultat. Mais il faut être capable de réagir pour inverser la tendance. Il peut y avoir des séries plus ou moins courtes. C'est difficile d'expliquer, de savoir si ça a une signification particulière".

C'est la fin de cette conférence de presse.

Deschamps sur la condition physique de Rabiot

"Il est mieux, même s'il n'était pas prévu qu'il joue ce match là (défaite 1-0 de la Juventus contre Empoli, ndlr). Je ne l'avais pas pris dans la première liste, autrement il y aurait été bien évidemment. Il a fait une petite heure sans soucis. Il a de bonnes capacités athlétiques. S'il est là et qu'il se sent bien, il peut débuter le match et pourquoi pas le finir".

Deschamps: "Prendre des buts, ce n'est pas que la responsabilité des défenseurs"

"Il y a des actions, des situations qu'on peut analyser différemment. Prendre des buts, ce n'est pas que la responsabilité des défenseurs. Ça peut être des erreurs individuelles. Comme je l'ai toujours dit, ça ne va pas à l'encontre de l'animation offensive, mais être capable sans le ballon de garder la solidité... Parfois, ça tient à peu de choses. Je me souviens du match aller face à l'équipe d'Ukraine, ils ont réussi à marquer sur une occassion. Bien défendre, c'est très important au plus haut niveau, mais ce n'est pas ça qui fait gagner les matchs. C'est une question d'équilibre".

Deschamps sur le changement de sélectionneur ukrainien: "Il y a beaucoup de similitudes"

"Je sais que l'équipe d'Ukraine a changé de sélectionneur après l'Euro. Forcément, un sélectionneur a ses propres idées. Sur le match que j'ai pu voir au Kazakhstan, il y a beaucoup de similtudes. C'est le même système de jeu. La grande majorité des joueurs qui étaient à l'Euro sont là aussi".

Deschamps: "Je suis tranquille et serein"

Il est demandé à Didier Deschamps s'il s'agit de la plus mauvaise période de sa carrière de sélectionneur. Réponse: "Je ne me pose même pas la question. J'ai quand même une certaine expérience par rapport à comment se passent les qualifications, même si le dernier résultat n'est pas celui espéré. Vous connaissez notre situation, et aujourd'hui on est à la meilleure place possible par rapport à nos adversaires. Je suis tranquille, serein et focalisé sur ce qui va arriver, en commençant par ce soir et demain".

Les explications de Deschamps sur le forfait de Mbappé

"Je vais être clair: Kylian a ressenti quelque chose en fin de match [contre la Bosnie]. On a fait des examens, où le terme rassurant a été utilisé. Mais rassurant où ça écarte une rupture de fibre, où il serait parti sur plusieurs semaines et plus d'un mois [d'absence]. Au-delà de ça, il avait quelque chose. C'est une blessure qu'il a déjà eue avec son club, au mois de mai. Plus ou moins la même sensation".

"À partir du moment où il n'y aucune possibilité pour qu'il soit disponible demain ou mardi, je ne vois pas l'intérêt pour lui ou nous qu'il reste là. Les délais sont très courts. En écartant une blessure importante, il a un problème qui est musculaire. Ce n'est pas articulaire, où on peut malgré tout. Là, il y a la douleur. Du fait des délais qui sont les nôtres, il n'y avait aucune possibilité pour qu'il puisse être apte demain et mardi".

Deschamps: "C'est toujours bien de gagner"

Première réponse de Didier Deschamps: "C'est toujours bien de gagner, à n'importe quel moment. On rencontre un adversaire qui a le même nombre de matchs joués et qui est derrière nous au classement. Une victoire demain permettrait de conforter la place qui est la notre aujourd'hui. Leur objectif, c'est de gagner ce match là. On va partir avec ces intentions là, comme on les avait contre la Bosnie. Plus on avance, moins il y a de matchs à jouer".

Lloris salue le parcours de l'Ukraine à l'Euro

"J'ai de l'admiration pour ce qu'a fait l'Ukraine pendant l'Euro, surtout leur force collective. Zinchenko a une qualité de pied gauche qui sort du lot et qui réalise de très bonnes choses avec Manchester City. On respecte beaucoup l'équipe d'Ukraine. On s'attend à un match compliqué, comme ça a pu être le cas lors du barrage en 2013".

Hugo Lloris cède sa place à Didier Deschamps.

Lloris souligne "l'importance" de Coman

"Ça fait de nombreuses années maiqu'il est en équipe de France. Il a l'habitude du très haut niveau et de la compétition. Chacun a ses qualités, son talent, et le plus important c'est qu'il soit prêt à aider l'équipe et c'est le cas. Ce n'est pas parce qu'il ne débute pas tous les matchs que ça remet en cause son importance".

Lloris sur l'absence de Mbappé: "Il est difficilement remplaçable"

"Kylian est un joueur difficilement remplaçable. Ça laisse l'opportunité à d'autres joueurs de s'exprimer. Il faudra avant tout dégager une force collective et monter d'un niveau, dans l'optique de prendre les trois points et d'engranger de la confiance. Demain, il y a beaucoup d'enjeu sur le terrain. On ne veut pas se mettre en difficulté et connaître de mauvaises surprises. C'est notre responsabilité à nous, tous les joueurs concernés, de faire le boulot demain".

Lloris complimente Bushchan, le gardien adverse

Il est demandé à Lloris de mettre en avant un joueur ukrainien en particulier. "Le plus simple pour moi serait de choisir Bushchan, le jeune gardien qui a un potentiel énorme, répond le capitaine français. Dans la lignée des grands gardiens ukrainiens. Il a réalisé un très bel Euro et je suis sûr qu'il va réaliser une grande carrière".

Lloris sur Coman: "Il est prêt à aider l'équipe"

"C'est un joueur qu'on connaît très bien. On connaît sa force de percussion, cette faculté de répeter les un contre un. Pied droit, pied gauche, il a cette faculté de mettre en difficulté la défense adverse. Pour demain, je ne sais pas encore s'il sera aligné, mais en tout cas il est là et prêt à aider l'équipe comme il a pu le faire face à la Bosnie".

Lloris perplexe sur les récentes faiblesses défensives

"Ce qui est assez curieux, c'est qu'on restait sur quatre matchs sans prendre de but avant la Hongrie. Depuis, on en concède trop. Quand on regarde les matchs les uns après les autres, ce sont des scénarios différents. Le sentiment que j'ai, c'est qu'on a perdu cette force collective sur le plan défensif uniquement sur le match contre la Suisse, les dix dernières minutes. Sur le reste, le Portugal c'est deux penalties concédés, face à la Hongrie c'est un but concédé contre le cours du jeu et ça a été le cas également face à la Bosnie. Il y a certainement des choses à rectifier, notamment dans la maîtrise du ballon et éviter les pertes de balles faciles. Demain, on risque d'avoir la possession, il faut faire attention au ballon et ne pas le perdre bêtement. Et surtout être bien équilibrés pour éviter de se faire contrer".

Lloris: "Il ne faut pas s'affoler"

Première réponse d'Hugo Lloris, interrogé sur l'état d'esprit du groupe après le nul décevant contre la Bosnie-Herzégovine: "Ce n'est pas la meilleure entame pour cette rentrée. On était à la recherche de confiance. Maintenant, il ne faut pas s'affoler, mais rester sereins. Le bilan, on le fera à l'issue de la troisième rencontre. On espère demain monter en puissance, réaliser une meilleure performance. Ça s'annonce difficile pour l'équipe de France. Dans ce stade, on n'a pas forcément connu des résultats positifs. C'est un grand challenge pour nous et surtout on va jouer une équipe qui a également l'ambition de finir première. C'est un concurrent direct".

Conférence de presse à 17h

À la veille du match Ukraine-France, le capitaine Hugo Lloris et le sélectionneur Didier Deschamps seront présents ce vendredi en conférence de presse. Celle-ci débutera à 17h.

Mbappé ne sera pas remplacé

La FFF a confirmé, ce jeudi soir, le départ du groupe France de Kylian Mbappé. Il ne sera pas remplacé pour les deux matchs des Bleus contre l'Ukraine et la Finlande, en raison des tests PCR obligatoires exigés par l'UEFA qui ont été réalisés ce matin.

"Touché au mollet droit, l’attaquant du Paris-SG est remis à la disposition de son club ce soir, précise le communiqué. Mercredi à Strasbourg, à la fin du match contre la Bosnie-Herzégovine (1-1), Kylian Mbappé a ressenti une douleur au mollet droit qui ne lui permet pas de participer aux deux prochains matches de l’Equipe de France, en Ukraine samedi et contre la Finlande à Lyon-Décines mardi prochain. L’attaquant du Paris-SG a été remis à la disposition de son club. Il quittera le groupe dans la soirée et ne sera pas remplacé pour le déplacement en Ukraine."

Avec J.Resseguié

Kimpembe ne s'est pas entraîné avec le groupe

Presnel Kimpembe ne s'est pas entraîné avec le reste du groupe France ce jeudi, pour le décrassage. A priori pas d'inquiétude pour le défenseur du PSG. Dans l'entourage de l'équipe, on indique que le joueur s'est contenté d'un peu de vélo à l'abri des regards. A noter que Kylian Mbappe a été vu sur le parking de la Meinau, quittant le stade dans un véhicule individuel.

S.Ruffet

Hernandez plaisante sur la concurrence avec son frère Lucas

"Parfois on rigole [avec Lucas], sur le fait que je vais lui prendre le poste. Ce sont des trucs de frères! Chacun a ses qualités. Je suis peut-être plus rapide, mais c'est à l'entraîneur de voir. C'est mon frère, je l'aime beaucoup, j'aurais aimé qu'il soit ici, mais j'espère qu'il sera ici la prochaine fois".

Par ailleurs, il précise avoir toujours voulu jouer en équipe de France, même en étant éligible pour l'Espagne.

Hernandez: "Les joueurs m'aident"

"Quand je suis arrivé, ils m'ont bien accueilli. Les joueurs m'aident. Je peux être meilleur. (...) J'ai des choses à améliorer, mais j'ai 23 ans. Quand Didier m'a appelé, j'étais très heureux".

Hernandez: "Une fierté d'être là"

"Très bien [ma place dans le groupe]. C'est une fierté d'être en sélection. Je suis très content d'être ici. Maintenant, je vais travailler tous les jours pour que Didier soit content de moi.

Théo Hernandez débute sa conférence de presse

Retrouvez les meilleurs extraits de son interventino dans un instant.

Valbuena pas tendre avec Deschamps: "Quand il y a des ego, c'est difficile pour lui"

Mathieu Valbuena sur RMC: "Je pense qu'aujourdhui, Didier Deschamps a perdu la main, il a tout simplement perdu les clés du camion. On avait fait beaucoup de débats avant l'Euro en disant qu'on avait une équipe fantastique, la meilleure au monde... oui, sur le papier. J'avais dit qu'il fallait que ça joue ensemble, qu'il y ait une osmose entre eux. Sur le match d'hier, on voit que rien n'a changé. Pour moi la responsabilité... il le dit souvent lui-même et aime bien le dire, le boss, c'est Didier Deschamps. Il doit mettre en place ça et n'y arrive pas."

"Je le connais de l'OM. Quand il y a de grosses personnalités, des ego - peut-être pas dans le mauvais sens - c'est difficile pour lui. Aujourd'hui, on voit les grandes difficultés qu'il a. Il y a toujours des problèmes mais quand tout va bien, c'est caché, on n'en parle pas. Là, il n'y a pas les résultats. Après l'Euro, on n'a pas entendu Didier Deschamps parler football en expliquant ce qu'il s'est passé. Ce n'est pas une histoire de dix minutes contre la Suisse. On est tous passés par des désillusions, ce n'est pas le problème."

Mbappé quitte le rassemblement

Touché au mollet mercredi soir, lors du match nul de l'équipe de France contre la Bosnie-Herzégovine (1-1), Kylian Mbappé quitte le rassemblement des Bleus et ne disputera donc pas les rencontres face à l'Ukraine et la Finlande.

Avec L.Tanzi

Benzema voit en Deschamps "un grand sélectionneur"

Après le nul des Bleus face à la Bosnie-Herzégovine, mercredi en éliminatoires de la Coupe du monde 2022 (1-1), Karim Benzema a fait l’éloge de Didier Deschamps, qui l’a rappelé cet été après un divorce de cinq ans et demi.

Que vaut Mukiele, le petit nouveau ?

Appelé en renfort chez les Bleus après l'exclusion mercredi de Jules Koundé contre la Bosnie-Herzégovine (1-1), Nordi Mukiele (23 ans) connaît une ascension linéaire, de ses débuts à Laval à son arrivée en Bundesliga il y a trois ans. Même si son début de saison avec le RB Leipzig n'est pas idéal.

Mbappé incertain pour les deux prochains matchs

Touché au mollet lors du match nul face à la Bosnie-Herzégovine, mercredi en éliminatoires de la Coupe du monde 2022 (1-1), Kylian Mbappé pourrait manquer le match face à l’Ukraine, samedi à Kiev (20h45).

Bonjour à tous !

Au lendemain du nul décevant des Bleus face à la Bosnie-Herzégovine (1-1) dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022, Jordan Veretout et Theo Hernandez seront en conférence de presse ce jeudi.

RMC Sport