RMC Sport

Equipe de France : Gignac, le grand gagnant ?

-

- - -

Olivier Giroud et Mathieu Valbuena en méforme, Karim Benzema absent, André-Gignac aura un joli coup à jouer en vue de l’Euro 2016 lors des deux matches amicaux des Bleus aux Pays-Bas vendredi puis lors de la réception de la Russie mardi.

Que l’on soit « pro » ou « anti » André-Pierre Gignac (30 ans, 23 sélections), on peut s’accorder au moins sur un point : la trajectoire qu’écrit le natif de Martigues depuis le début de sa carrière de footballeur pro ne ressemble à aucune autre dans le football français. Après son départ vers le Mexique et les Tigres de Monterrey en juin dernier, on n’imaginait plus entendre parler de « Dédé », hormis peut-être pour une jolie volée ou un taco mal digéré. On avait tout faux.

Au Mexique, Gignac empile les buts (26 depuis son arrivée, soit le meilleur total sur la période pour un joueur français avec… Karim Benzema) dont les images traversent allègrement l’Atlantique. Les locaux l’adorent au point de propager l’effet Gignac jusque dans l’hexagone. Didier Deschamps y a lui aussi succombé en le convoquant pour les matches amicaux de novembre dernier face à l’Allemagne et l’Angleterre. Dans le contexte tragique que l’on sait, l’ancien de l’OM a fait le boulot (un but). Au point qu’aujourd’hui, plus personne ne s’étonne de le voir appelé en bleu. S’il tire son épingle du jeu face aux Pays-Bas (vendredi) et la Russie (mardi), les portes de l’Euro 2016 s’ouvriraient même en grand pour Gignac.

Di Meco : « Deschamps a besoin de joueurs de caractère »

Le contexte semble n’avoir jamais été aussi favorable pour APG. Il y a l’incertitude de l’avenir de Karim Benzema, dont le cas sera tranché au plus tard le 15 avril. L’un de ses concurrents, Olivier Giroud n’a plus marqué depuis six mois. Les jeunes (Anthony Martial en tête) s’installent, mais aucun n’a confisqué la place pour l’instant. Dans sa liste pour la Coupe du monde 2014, Didier Deschamps avait retenu six attaquants, dont Mathieu Valbuena. Aujourd’hui, hormis Antoine Griezmann pour des raisons sportives ou disciplinaires, aucun nom ne semble intouchable.

En plus de son impact sportif, Gignac possède un avantage qui le distingue de la concurrence. « J’aime beaucoup ce garçon. C’est un super mec, un passionné. Didier le rappelle par rapport à ce qu’il fait au Mexique mais aussi parce qu’il a besoin aussi de joueurs avec du caractère, décrypte ainsi Éric di Meco, membre de la Dream Team RMC Sport. Mais il a surtout besoin de mecs qui ne lui poseront pas de problèmes dans les vestiaires. Pour Gignac, revenir en équipe de France est déjà une grande réussite. Il ne prend que les bons côtés. S’il est sur le banc, il ne mettra pas le bordel et surtout, il entrainera les jeunes au niveau de la mentalité. » L’effet mexicain et la mentalité suffiront-ils à Gignac pour rallier l’Euro ? La France du foot semble y croire de plus en plus. Reste à savoir si Didier Deschamps fait partie nombre.

S.R