RMC Sport

Équipe de France: Kanté ne veut pas encore parler du Ballon d’or

A deux jours du match amical face à la Bulgarie, mardi au Stade de France (21h10), N’Golo Kanté a répondu aux questions de la presse à Clairefontaine. Et le milieu de terrain des Bleus en a profité pour évoquer ses possibilités de remporter le prochain Ballon d’or.

Après Raymond Kopa, Michel Platini, Jean-Pierre Papin et Zinédine Zidane, N’Golo Kanté va-t-il devenir le cinquième Français de l’Histoire à décrocher le Ballon d’or? Depuis quelques semaines, son nom est régulièrement cité parmi les candidats au trophée 2021. Irrésistible avec Chelsea, le milieu de terrain de 30 ans a été le grand artisan du sacre de son équipe en Ligue des champions. En étant notamment élu meilleur joueur de la finale remportée face à Manchester City (1-0).

>> Equipe de France: revivez les conférences de presse de Kanté et Giroud

"Il reste encore beaucoup de matchs à jouer"

Mais à l’heure de préparer l’Euro avec les Bleus, Kanté ne veut pas endosser le costume d’un potentiel Ballon d’or. Pas tout de suite en tout cas. "Je pense que c’est un précoce d’en parler maintenant, a-t-il expliqué ce dimanche, lors d’une conférence de presse à Clairefontaine. On est au milieu de l’année. Il nous reste six mois quasiment. Il y a encore beaucoup de matchs et beaucoup de compétitions à jouer. Ce n’est pas utile de dire que je le mérite aujourd’hui, parce qu’il reste encore pas mal de temps et beaucoup de matchs à jouer."

Relancé sur cette question du Ballon d’or, "NG" assure qu’il ne courre pas après cette récompense. Mais si, comme tous les joueurs, elle ne laisse évidemment pas indifférent. "Il y a quelques années, j’avais été dans les dix premiers. C’était la première fois, ça m’a fait plaisir. Après, le gagner, c’est une autre histoire, a résumé le champion du monde 2018, à deux jours du match de préparation face à la Bulgarie (mardi au Stade de France). Oui, c’est une belle récompense individuelle pour les joueurs. Ce n’est pas forcément un objectif ou quelque chose sur lequel je travaille, mais ça serait juste le résultat d’une belle saison. Et aujourd’hui, ceux qui l’ont gagné, ce sont des joueurs qui ont réalisé de belles choses durant toute leur carrière."

"Il n’y a pas à dire que je suis le plus gentil"

En attendant de savoir s’il succédera à Lionel Messi en fin d’année (aucun Ballon d’or n’a été attribué en 2020 en raison de la pandémie de Covid-19), Kanté s’accommode tant bien que mal d’une notoriété au zénith: "Je le vis avec pas mal de distance. On avait une belle fin de saison avec Chelsea. On était concentré là-dessus. Ça s’est bien passé pour moi et pour l’équipe. Je ne fais pas très attention à ce qu’il se dit. Je me concentre sur les objectifs du club et de la sélection."

Vanté pour ses qualités humaines, sa gentillesse et son éducation, l’ex-joueur de Caen tient d'ailleurs à nuancer un peu le concert de louanges. Pour ne pas tomber dans la caricature. "C’est vrai que parfois on peut avoir une image un peu trop belle et un peu trop jolie, observe-t-il. Mais au final, je suis juste quelqu’un de normal. Un joueur parmi tant d’autres. Il n’y a pas à dire que je suis le plus gentil, le plus sympathique. Je suis juste un joueur comme les autres (…) Je pense que parfois c’est en faire trop. Ça n’a pas lieu d’être. C’est vrai que j’aime bien le fait de bien m’entendre avec mes coéquipiers, avoir des bons rapports avec les gens que je croise dans la rue ou dans le foot. Mais après, il y a d’autres personnes comme ça aussi dans le foot. Il ne faut pas en faire toute une histoire ou parfois exagérer."

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport