RMC Sport

Équipe de France: l'agacement de Deschamps sur la crise entre Henry et Diacre

Présent ce lundi en conférence de presse, à la veille de France-Suède en Ligue des nations, Didier Deschamps a été interrogé sur la sortie incendiaire d’Amandine Henry. Dans une interview accordée à Canal +, la capitaine des Bleues a remis en cause sa sélectionneure Corinne Diacre. Et ça a visiblement irrité le coach des Bleus.

Lorsque l’attaché de presse de l’équipe de France a annoncé une question à venir d’un journaliste de Canal +, son regard s’est immédiatement assombri. Didier Deschamps se doutait de ce qui allait lui être demandé. Et ça n’a pas manqué. Le sélectionneur des Bleus a été invité à commenter la sortie incendiaire d’Amandine Henry. Lors d’une interview diffusée sur la chaîne cryptée, la capitaine des Bleues a réglé ses comptes avec sa sélectionneure Corinne Diacre.

"Vous osez", a lâché Deschamps en interpellant le journaliste de Canal +, la mine sombre. "Vous faites le service après-vente pour votre chaîne ou quoi?" Déjà, vous sortez des choses comme ça…", a pesté le coach des champions du monde, présent ce lundi en conférence de presse, à la veille de France-Suède en Ligue des nations (20h45).

Deschamps défend et respecte Diacre

Malgré son agacement manifeste, Deschamps a tout de même accepté d’évoquer brièvement le sujet. "Au-delà des compétences reconnues de Corinne Diacre, c’est quelqu’un que j’apprécie humainement, avec qui j’ai eu l’occasion de discuter plusieurs fois depuis qu’elle est en poste, a-t-il déclaré. Et par respect pour elle, je ne me sens pas de donner un avis sur une situation dont je ne connais pas les tenants et les aboutissants. Ce n’est pas mon rôle. Je reste à ma place. Maintenant, ce que peuvent dire les uns et les autres… Je suis dans mon rôle."

Lloris "un peu surpris"

Un peu plus tôt, Hugo Lloris avait lui aussi été questionné sur cette charge spectaculaire d’Amandine Henry. "Pour être honnête, j’ai été un peu surpris, a confié le capitaine des Bleus. En général, lorsqu’il y a des difficultés, des incompréhensions ou des désaccords, on les règle en interne, autour d’une table, entre cadres, sélectionneur et président. Le président s’est exprimé là-dessus et j’espère qu’ils trouveront une solution commune pour le bien de l’équipe de France".

Alexandre Jaquin avec Loïc Tanzi