RMC Sport

Equipe de France: "L'Euro aura lieu, j'en suis convaincu", assure Deschamps

Dans une interview accordée à BFMTV, Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France, assure que l'Euro aura bien lieu à l'été 2021, sans savoir encore sous quelle forme.

Déjà reporté d'un an en raison de la crise du coronavirus, l'Euro 2020 de football peut-il être de nouveau menacé par le rebond de l'épidémie et les nombreux variants détectés? Pour Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France, la tenue de la compétition fait peu de doute, même si plusieurs incertitudes planent encore sur différents points d'organisation. Dans une interview accordée à BFMTV, l'entraîneur confie son optimisme sur le sujet. 

"Il aura lieu, clame-t-il. Aujourd’hui, on sait le format. Est-ce que ce sera ce format là? Je l’espère. Je ne parle pas du fait d’avoir du public ou de ne pas avoir de public. Aujourd’hui, il est prévu sur 12 pays."

"Dans quelles conditions et comment, il n’y a aucune certitude aujourd'hui"

Relancé sur la complexité d'organiser une telle compétition dans autant de pays, Deschamps laisse ces préoccupations aux organisateurs. "C’est en juin, je ne sais pas et je ne veux pas m’immiscer, a-t-il balayé. Il y a une instance qui décide c’est l’UEFA. Aujourd’hui c’est prévu comme ça. Ils acteront le plus tard possible parce que malheureusement dans la situation où on vit: se projeter, c’est impossible. Il aura lieu, ça j’en suis convaincu. Dans quelles conditions et comment, il n’y a aucune certitude aujourd'hui."

L'interview de Didier Deschamps sera à retrouver en intégralité sur BFMTV, samedi à 13h. Le champion du monde 1998 y évoquera l'actualité des Bleus mais aussi la campagne de l'opération "Pièces Jaunes" dont il est le parrain.

Finalistes de la dernière édition, les hommes de Didier Deschamps disputeront ensuite l'Euro dans un groupe très relevé. Ils seront opposés à l'Allemagne dès le match d'ouverture, le 15 juin à Munich. Ils défieront ensuite la Hongrie, le 19 à Budapest, avant un nouveau choc face au Portugal, le 23 juin, dans un remake de la finale perdue par les Bleus en 2016 (1-0, a.p.) au Stade de France. 

Avant cela, les Bleus auront plusieurs échéances avec le début des qualifications pour la Coupe du monde 2022. Ils disputeront trois matchs en mars face à l'Ukraine (24), le Kazakhstan (28) et la Bosnie (31).

NC