RMC Sport

Equipe de France: les Bleus sont fixés pour leurs primes à l'Euro

Les joueurs de l’équipe de France connaissent les primes qu’ils toucheront selon leur parcours à l’Euro. Le barème sera le même que celui de la Coupe du monde 2018.

Le sujet n’a pas fait l’objet de grandes discussions. Dans une interview au Parisien, Noël Le Graët a évoqué le dossier des primes que toucheront les Bleus selon leur parcours à l’Euro. Et le barème restera le même que lors de la Coupe du monde 2018, remportée par les hommes de Didier Deschamps.

"Il n’y a pas à discuter des primes, a balayé le président de la Fédération française de football. On reste sur le système déjà mis en place lors des précédentes compétitions. Les joueurs se partagent 30 % de la dotation globale versée par l’UEFA. Et ensuite ils font ce qu’ils veulent de la somme."

Avant l’Euro 2016, Blaise Matuidi et Hugo Lloris avaient discuté du montant avec le dirigeant qui va donc rester fidèle à sa ligne de conduite. En 2018, chaque joueur avait touché 400.000 euros après leur sacre mondial. Ils avaient perçu moins de 300.000 euros après leur défaite en finale de l’Euro 2016.

En 2018, l’UEFA avait détaillé l’enveloppe allouée pour l’édition 2020, finalement reportée d’un an. La dotation globale s’élève à 371 millions d’euros. Dans le détail, chaque équipe en lice recevra 9,25 millions d'euros et un bonus de 1,5 million d'euros par victoire pendant la phase de poules ou de 750.000 euros en cas de match nul. Les équipes qui se hissent en 8e de finale obtiendront 2 millions d’euros, les quarts de finalistes 3,25 millions d’euros et les demi-finalistes 5 millions d'euros. Le vainqueur remportera 10 millions d'euros supplémentaires contre 7 millions pour le finaliste.

440.000 euros en cas de Grand Chelem

Depuis, la crise du coronavirus est passée par là et privera les stades d’une certaine affluence, synonyme de baisse de revenus pour l’UEFA. La confédération européenne a déjà rogné sur les primes en Ligue des champions et Ligue Europa, mais elle n’a pas encore communiqué sur une éventuelle baisse pour l’Euro.

Si cela reste en l’état, l’équipe victorieuse de l’Euro peut toucher jusqu’à 34 millions d’euros si elle gagne tous ses matchs. Soit un peu plus de 392.000 euros par joueur (sachant qu'ils sont 26), selon le barème de la FFF. En 2018, les 23 champions du monde avaient chacun versé une partie ou l’intégralité de leur joli bonus à des associations.

NC