RMC Sport

Equipe de France: les joueurs saluent le coup tactique de Deschamps

Si l’équipe de France a renversé l’Allemagne (2-1) mardi, c’est en partie grâce à Didier Deschamps, loué par ses joueurs pour son coup de gueule à la mi-temps et le recadrage tactique qui a permis aux Bleus de s’imposer.

Certains évoqueront la présumée chance qui accompagne éternellement Didier Deschamps. D’autres y voient tout simplement la patte d’un sélectionneur qui, de l’aveu des joueurs, est grandement responsable de la victoire de l’équipe de France face à l’Allemagne (2-1), mardi en Ligue des nations. De la révolte tout du moins. De l’avis de plusieurs Bleus, "DD" a beaucoup aidé ses troupes à se remobiliser pour gagner alors qu’elles étaient menées à la pause. En poussant un coup de gueule et en faisant passer son 4-2-3-1 en 4-3-3.

Matuidi: "Le coach a été bon"

"Le coach a été bon car on est passé à trois au milieu avec Kylian un peu plus côté gauche et "Grizou" (Griezmann, ndlr) plus côté droit et je pense que ça a vraiment donné une meilleure deuxième mi-temps avec du jeu, a déclaré Blaise Matuidi à l’issue du match. On a su bien défendre quand on n'avait pas le ballon, ce qu'on n'a pas su faire en première mi-temps. "

"Le coach a parlé, quelques joueurs aussi et après on a revu l’équipe qui était championne du monde, qui travaille les uns pour les autres, qui est chiante à jouer, a abondé Antoine Griezmann, double buteur. C’est ça qu’on veut, qu’on recherche."

Pavard: "Le coach n’était pas content"

Benjamin Pavard a particulièrement bénéficié de cette évolution tactique qui lui a permis de moins subir les vagues allemandes comme ce fut le cas en première période. "On savait qu’en première mi-temps, on est passé à côté, on n’a pas fait les efforts ensemble offensivement comme défensivement, a reconnu le défenseur de Stuttgart. On s’est dit les choses à la mi-temps, le coach n’était pas content, comme nous. En deuxième mi-temps, ça s’est vu, on a réagi, on a montré qu’on était une grande équipe bien soudée. La victoire, c’est le plus important. "

Deschamps n’a pas voulu se "la raconter"

Interrogé sur le repositionnement tactique opéré, Didier Deschamps n’a pas voulu se jeter trop de fleurs. "Ce serait facile pour moi de vous dire ça, a tempéré le sélectionneur. J'aurais l'impression de me la raconter un peu. J'ai pris cette décision (de passer en 4-3-3) parce qu'on n'avait pas un bloc suffisamment compact et pour garder une plus grande liberté sur nos joueurs offensifs Kylian (Mbappé) et Antoine (Griezmann). Après, le système, c'est ce qu'on y met aussi. Quand on met ce qu'on a mis en deuxième période, ça inverse la tendance. On a retrouvé ce qui fait notre force, avec cette solidité, même si c'est Hugo (Lloris) qui nous maintient dans le match avec des arrêts décisifs en première période".

NC