RMC Sport

Equipe de France: Lizarazu au secours de Griezmann

Dans un entretien accordé au Figaro, Bixente Lizarazu est revenu sur son sentiment concernant l’image d’Antoine Griezmann. Pour le champion du monde 1998, Griezmann souffrirait d’un manque de reconnaissance de la part des Français.

Antoine Griezmann est-il vraiment apprécié à sa juste valeur? Trois jours après les déclarations de Didier Deschamps au sujet d’Antoine Griezmann et de son image en France, c’est au tour d'un autre champion du monde 98, Bixente Lizarazu de venir au secours de l'attaquant de l'Atlético: "Griezmann n’est pas reconnu à sa juste valeur. C’est un joueur extraordinaire, qui a le sens du jeu collectif, une vraie générosité. Il prend autant de plaisir à être buteur ou passeur. C’est un partenaire merveilleux, toujours au service des autres. Ce qui peut le desservir aussi. Il a fait un Euro exceptionnel. Une grande Coupe du monde malgré ce que certains peuvent dire, il remplit toutes les cases" a-t-il déclaré au Figaro.

Griezmann, un talent incompris

Selon Lizarazu, si Antoine Griezmann est sous-côté aujourd'hui, c'est en partie parce que le public français ne sait pas apprécier le football à sa juste valeur, ce qui pénalise l'attaquant des Colchoneros, au profit d’un "football de spectacle": "Jouer simple, ça parait facile, mais c’est tout ce qu’il y a de plus compliqué. Ce que fait Griezmann parait facile et ça peut le desservir dans le ressenti des gens à son égard. Jouer simple, c’est hyper dur et pas donné à tous. La simplicité c’est de l’art pour moi." a expliqué l'ancien champion du monde. 

"Tu vas t’extasier sur un mec qui fait cinq passements de jambe mais derrière il rate l’essentiel et fait de la merde. C’est le foot Playstation que je déteste. Amuser la galerie c’est bien, gagner des trophées et porter son équipe, c’est mieux. Pour moi, Griezmann, ce n’est pas de chichi, pas d’excentricité, mais beaucoup d’efficacité. Une partie du grand public est plus dans le spectacle, les gestes improbables. Personnellement, le spectacle pour le spectacle, ça me fait chier, ça ne sert à rien si ce n’est à humilier l’adversaire. Je n’aime pas les choses qui ne servent à rien." a-t-il conclu. 

GB